Le saviez-vous ? Les roux ressentent plus la douleur

  3 commentaires
pin button

© Rebecca Hale, rédaction du NGM

© Rebecca Hale, rédaction du NGM

La plupart des roux ne ressentent pas la douleur comme le reste de la population. La couleur de leurs cheveux est due à une mutation du gène MC1R (récepteur de la mélanocortine de type 1) de leur peau.

Lequel pourrait « activer par inadvertance » dans le cerveau des récepteurs similaires, eux- mêmes responsables de l’anxiété et de la douleur, précise Anthony G. Doufas, de l’Outcomes Research Consortium (OR), une organisation de recherche sur l’anesthésie.

Témoignages et observations cliniques ont depuis longtemps montré que les roux sont plus difficiles à anesthésier : il leur faut 19 % de gaz en plus pour une anesthésie générale, selon l’OR.

Ils sont également plus sensibles à la douleur thermique et plus résistants aux anesthésies locales. Pas étonnant, comme le relate le Journal of the American Dental Association, que les roux évitent le fauteuil du dentiste dans une proportion « plus de deux fois supérieure » à celle du reste de la population.

Eve Conant

National Geographic n°177, juin 2014Pour en savoir plus sur le fonctionnement du corps humain, plongez-vous dans notre enquête scientifique sur les mystères du cerveau. À lire dans le numéro de juin 2014, actuellement en kiosque ! « Armés de nouvelles technologies, les scientifiques commencent à décoder le fonctionnement du cerveau. À la clé : de nouvelles thérapies. »

Acheter la version PDF / iPad
S’abonner au magazine National Geographic France

 Commentaires