Santé : des vis en soie pour souder les os

  3 commentaires
pin button

Des vis en soie pour soigner les fractures osseuses

Les vers qui grouillent dans le laboratoire de David Kaplan, à l’université Tufts (Massachusetts), ne sont pas des indésirables. Ce sont des acteurs-clés dans la guérison des fractures osseuses.

Les fibres de protéines dont les vers à soie font des cocons sont transformées en vis et en plaques pour maintenir les os ensemble. Des chercheurs de l’université Tufts et du Beth Israel Deaconess Medical Center voisin ont conçu la vis en soie (ci-contre) comme alternative aux vis en acier et aux plaques en alliage utilisées d’ordinaire. Bien que solides, celles-ci font souvent subir un stress aux os et aux tissus, interfèrent avec les rayons X et exigent une seconde intervention chirurgicale pour être retirées. La soie, en revanche, se dégrade naturellement dans le corps. À la fois résistante et malléable, « la soie possède la combinaison de propriétés idéale », assure David Kaplan. L’ingénierie avancée peut fabriquer des vis en soie ayant une durée de vie très courte (quelques heures) ou très longue (plusieurs années). Les premiers cobayes ont été des rats. Les essais sur des patients humains pourraient suivre.

Daniel Stone
Photo : Fritz Hoffmann

 Commentaires