Découvrez les étoiles au pic du Midi

  Aucun commentaire
pin button

L’IDÉE NG TRAVELER ♦ Passez une nuit magique tout en haut des Pyrénées.

Une terrasse à 360° plantée à 2 877 mètres d’altitude. De jour, c’est un panorama à couper le souffle sur les Pyrénées. De nuit, c’est Star Wars © Paul Compere

Une terrasse à 360° plantée à 2 877 mètres d’altitude. De jour, c’est un panorama à couper le souffle sur les Pyrénées. De nuit, c’est Star Wars © Paul Compere

La musique inquiétante d’Une nuit sur le mont Chauve, de Moussorgski, tourne en boucle dans ma tête tandis que le téléphérique m’emmène au sommet du pic du Midi. Je suis sujette au vertige, mais c’est le seul moyen d’atteindre ce qui pourrait bien être l’endroit le plus spectaculaire où séjourner en France: un observatoire perché à 2 877 mètres. C’est ici qu’en 1963, les scientifiques de la NASA ont pris des photos détaillées de la surface de la Lune pour préparer des missions Apollo. Je me force à garder les yeux ouverts – en partie pour ne pas rater les marmottes qui détalent sur les flancs de la montagne – et me persuade que l’épreuve en vaut la peine.

Le site abrite le plus haut musée d’Europe – où sont exposées les grandes découvertes astrologiques de l’histoire – et réserve de sublimes couchers de soleil. De plus, cette partie de la région Midi-Pyrénées est devenue, en décembre 2013, la première Réserve internationale de ciel étoilé d’Europe. Par nuit claire, elle offre un cadre exceptionnel pour observer les astres. C’est pourquoi j’ai l’intention de profiter au maximum de cette aventure en passant la nuit au sommet. Comme l’observatoire ne peut accueillir que vingt-sept personnes, il faut réserver longtemps à l’avance, en sachant qu’une annulation est toujours possible car, en cas de mauvais temps, il est trop dangereux de faire fonctionner les télécabines.

Ciel étoilé © Nicolas Bourgeois

La voie lactée visible depuis l’observatoire © Nicolas Bourgeois

Après avoir fait le tour du musée, regardé les vautours fauves tournoyer au-dessus de leurs têtes et contemplé le soleil se coucher, bien calés dans une chaise longue sur la terrasse, les visiteurs venus passer la journée redescendent par téléphérique à La Mongie. Ceux qui restent pour la nuit se détendent autour d’un apéritif, suivi d’un repas gastronomique à base de mets et de vins locaux.

Aussi agréable que cela soit, ce n’est rien par rapport à la suite : la possibilité d’observer le ciel nocturne et d’examiner un des cratères de la lune à travers un télescope 400 mm Schmidt-Cassegrain, sous la coupole Charvin. Le programme du soir comprend aussi une conférence sur ce que nous avons vu avec le télescope, sur l’activité solaire, sur le fonctionnement de l’appareil et sur l’histoire de l’observatoire, dont la construction, à dos d’ânes, a commencé en 1878 pour durer quatre-vingts ans.

Les chambres de l’observatoire – aussi utilisées par les chercheurs invités – sont petites et basiques, et les salles de bains communes. Mais le décor est moderne et design. La nuit tombée, les lumières éteintes, on a l’impression de flotter dans une cabane perdue au milieu du ciel; cernés par des millions d’étoiles; les montagnes et les vallées baignent dans le clair de lune; les lumières terrestres, éparpillées en contrebas, scintillent d’aussi loin que Barcelone (qui se situe à 200 kilomètres à vol d’oiseau) ! C’est le genre de spectacle qui donne envie de ne jamais refermer les yeux. Mais je me force à aller me coucher : c’est le seul moyen de me réveiller à temps pour regarder le soleil se lever sur les Pyrénées.

Le lendemain, le petit-déjeuner est suivi par une visite guidée des installations scientifiques. S’il y a assez de neige, les sportifs peuvent redescendre à ski jusqu’à la station du Tourmalet. Une fois revenue sur le plancher des vaches, je sais que j’avais raison: pour vivre la magie de cette nuit, l’épreuve en valait vraiment la peine !

À partir de 299 € la chambre individuelle, 399 € la chambre double. 

Infos sur picdumidi.com

LES MEILLEURS SPOTS DE “ STAR GAZING ” :

✴ Le désert d’Atacama, au Chili

Un guide est nécessaire pour trouver les meilleurs spots à la nuit tombée. Le désert abrite le plus grand observatoire du monde, L’Atacama Large Millimeter Array, qui se visite les samedis et dimanches matin > almaobservatory.org

✴ L’observatoire du parc national du Mont-Mégantic, au Québec

Des soirées AstroLab sont consacrées à l’observation des étoiles > astrolabparc- national-mont-megantic.org

✴ L’îlot anglo-normand de Sercq, près de Guernesey

Le site offre un ciel d’une rare pureté. Il a d’ailleurs été labellisé «île de ciel noir» par l’IDA (International Dark-Sky Association), un organisme qui combat la pollution lumineuse. > voyages-jersey.com

Rhonda Carrier

Cet article a été publié dans National Geographic Traveler N°1.

Découvrez le sommaire du numéro actuellement en kiosque et les numéros précédents ici.

 Commentaires