Aux Pays-Bas, les cyclistes ont obtenu leur propre rond-point

  30 commentaires
pin button

© Chris Keulen

© Chris Keulen

Une piste cyclable, circulaire et suspendue est la réponse apportée par la ville d’Eindhoven aux embouteillages.

Pédaler n’est pas qu’un simple loisir aux Pays-Bas : environ un quart de l’ensemble des transports s’effectue à bicyclette.

Comme les vélos ne sont pas aussi rapides que les voitures, ils peuvent provoquer des bouchons, surtout sur l’A2, l’axe nord-sud le plus emprunté du pays. Ouvert depuis juin dernier, le pont donne à la population locale – environ 250 000 habitants – la possibilité de pédaler au-dessus de la mêlée roulant à l’essence.

Grâce au câblage de l’édifice, conçu autour d’un unique pylône central, aucune issue n’est bouchée. « Les usagers peuvent entrer et sortir par n’importe quel côté », souligne Adriaan Kok, l’un des ingénieurs de l’ouvrage. S’il a l’air de planer, le pont n’a rien de frêle.

La stabilité de la structure est assurée par des contrepoids alignés le long de l’anneau intérieur blanc. Ainsi, les riverains, comme Peter Termeer, peuvent l’emprunter régulièrement – « même s’il y a toujours du vent aux Pays-Bas », reconnaît-il.

La municipalité estime que, chaque jour, 5 000 cyclistes roulent dessus (ce qui en fait l’une des voies cyclables les plus fréquentées du pays) tandis que 25 000 automobiles se partagent l’espace en contrebas. Finis les bouchons !

Johnna Rizzo

 Commentaires