Animaux

Découverte d’une nouvelle espèce de singe titi au Pérou

Une nouvelle espèce de singe titi a été découverte dans le centre du Pérou. Elle se différencie des autres par son corps brun roux et son visage noir. Jeudi, 9 novembre

De Sidonie Hadoux

La nouvelle espèce de singe titi a été baptisée Callicebus urubambensis, ou singe titi brun d’Urubamba, du nom de la rivière du centre du Pérou où il a été aperçu pour la première fois.  L’ expédition a été menée par l’ONG péruvienne Proyecto Mono Tocón, à la fin de l’année 2013. Les résultats, rédigés par Jan Vermeer, le directeur animalier de l’expédition, et Julio Tello-Alvarado, le directeur de recherches de l’ONG, ont été publiés récemment dans la revue américaine Primate Conservation.

Avec trente-quatre espèces recensées, les titis forment la plus grande famille de singes d’Amérique du Sud. Chaque espèce possède une couleur spécifique. Le titi brun d’Urubamba arbore un masque noir de jais, ainsi qu’un corps et une queue de couleur brun roux, ce qui le différencie du titi brun du Brésil (Callicebus brunneus), qui n’a pas de reflets roux, ou du titi de Toppin (Callicebus toppini), plus roux et sans masque noir.  

Le titi est un primate de petite taille, pas plus grand qu’un chat. Il vit en groupe familial restreint et pousse des cris stridents pour protéger son territoire. L’équipe a pu observer, photographier et filmer plusieurs groupes de la nouvelle espèce, qui ne semble pas menacée pour le moment. Les titis bruns d’Urubamba occupent un territoire suffisamment reculé pour être protégés de la présence humaine et de la chasse.