Animaux

L'incroyable technique de drague du pygargue à tête blanche

Les pygargues à tête blanche (Haliaeetus leucocephalus) semblent être un modèle de fidélité. Jeudi, 9 novembre

De Patricia Edmonds

Ces rapaces forment des couples à vie, sauf en cas de mort prématurée de l’un des partenaires. La plupart reviennent dans le même nid chaque année. Parfois, chez certaines espèces supposément monogames, les oiseaux s’accouplent malgré tout avec d’autres partenaires ; pas chez les pygargues à tête blanche.

En matière de parade nuptiale, cet oiseau de proie (emblème des États-Unis) ne recule devant rien. La manoeuvre qu’illustre cette photo est la première lors des « rituels de séduction spectaculaires, explique David Buehler, écologue à l’université du Tennessee.

Les partenaires s’élèvent à très haute altitude, se prennent par les serres, et descendent en piqué en tournoyant. » Ils se séparent juste avant de toucher le sol – sauf exception. Cette danse nuptiale a pour but de « déterminer la forme physique de son partenaire », et de lui donner envie de s’accoupler, précise David Buehler.

« C’est comme aller sur la piste de danse si vous êtes un très bon danseur. » Mais ce n’est pas sans risque : l’acrobatie peut se solder par un crash fatal. « Il y a une tension intéressante, conclut le chercheur, entre parvenir à ses fins avec un partenaire et assurer sa propre survie. »

Lire la suite