Animaux

En Sibérie, un dégel exceptionnel provoque une épidémie mortelle

Jeudi, 9 novembre

De Marine Sanclemente

Après une vague de chaleur sans précédent en Sibérie (35 °C en juillet contre 17 °C habituellement), des bactéries prisonnières de la glace ont été libérées, provoquant un début d’épidémie de maladie du charbon. Désignée par le terme “anthrax” en anglais, elle entraîne des symptômes variés : fièvre, malaises, vomissements, sueurs abondantes, plaies cutanées… En l’absence de traitement, elle peut s’avérer mortelle. La dernière épidémie de cette maladie dans la région remontait à 1941.

La bactérie responsable (Bacillus anthracis) se serait réactivée à partir de la carcasse d’un renne, mort il y a soixante-quinze ans ! L’animal était pris dans le pergélisol, une couche de sol habituellement gelée en permanence. Avec la fonte de la glace, sa chair aurait dégelé, réveillant la bactérie et provoquant une épidémie au sein des troupeaux de rennes. En l’espace de dix jours, 1 500 rennes sont morts. Le bilan humain est aussi lourd : un garçon de 12 ans est décédé, après avoir mangé de la viande contaminée, treize nomades Yamal (éleveurs de rennes de Sibérie) et quatre enfants ont été hospitalisés en urgence. Des militaires sont désormais sur place pour décontaminer la zone.

Lire la suite