La très lucrative pêche aux serpents marins

Dans le golfe de Thaïlande, des pêcheurs de calamars travaillent aussi comme chasseurs de serpents marins.

De Jane J.Lee

À chaque cycle lunaire, avant que la lune ne soit trop claire, ils pêchent ces animaux venimeux. Leur récolte annuelle atteint plus de 82 t – l’une des plus importantes du monde, selon les experts – et rapporterait près de 2 millions d’euros. La plupart des serpents sont vendus à la Chine ou au Viêt Nam, explique Zoltan Takacs, spécialiste des toxines et explorateur émergent 2010 de National Geographic (qui a financé son travail sur les médicaments dérivés des venins).

La chair de serpent sert à préparer des soupes et des boissons alcoolisées ; d’autres parties du corps sont utilisées comme remèdes contre les douleurs articulaires, l’anorexie ou l’insomnie. John Murphy, spécialiste des reptiles et des amphibiens au muséum Field de Chicago, pense que de nombreuses espèces de serpents marins restent à identifier dans le golfe.

Il met en garde contre des récoltes faites sans restriction, qui « pourraient provoquer l’extinction d’une ou de plusieurs espèces avant même qu’on neconnaisseleurexistence».

Lire la suite