Environnement

Un mur de glace pour arrêter les fuites radioactives à Fukushima

Jeudi, 9 novembre

De Johnna Rizzo

Le 19 août 2013, une énorme fuite d’eau contaminée – plus de 300 000 l – a été détectée dans la centrale nucléaire dévastée de Fukushima Daiichi, au Japon. Depuis, les infiltrations souterraines continuent.

Pour les contenir, il est désormais envisagé de construire un mur de glace. Voici comment il fonctionnerait : pour geler toute l’eau qui se trouve dans le sol, on ferait passer un liquide de refroidissement (entre –30 °C et –40 °C) dans des canalisations atteignant 30 m de profondeur.

Ces tuyaux feraient aussi baisser la température dans les poches d’air du sol afin de geler tout futur liquide tentant de s’y infiltrer. Le mur de glace permettrait d’empêcher l’eau propre de la nappe phréatique d’entrer dans la centrale et l’eau chargée en particules radioactives de se déverser dans l’océan.

L’eau progresse dans le sol au rythme d’environ 10 cm par jour, indique Ed Yarmak, un ingénieur qui a déjà construit un mur de glace autour d’un établissement américain. Ce système n’est pas parfait, ajoute-t-il, « mais c’est celui qui a les meilleures chances de réussite ».

Lire la suite