Espace

L’eau bouillante sculpte la surface de Mars

L’eau liquide n’existerait sur Mars qu’en faible quantité et y serait en ébullition. Ce qui transformerait le relief de la planète. Jeudi, 9 novembre

De Pierre Gautrand

En bord de mer, ou dans notre cuisine, l’eau bout à 100 °C. Sur Mars, où l’atmosphère est bien moins dense que sur Terre, l’eau entre en ébullition dès 0 °C. Pendant l’été martien, la température avoisine les 20 °C. La glace présente à la surface de la planète fond et se met directement à bouillir. Une équipe scientifique internationale vient de prouver que l’écoulement de ce liquide en ébullition, même en faible quantité, modifie la surface de Mars.

Les chercheurs ont placé des glaçons à fondre sur une pente de sable dans deux caissons différents. L’un avait la pression atmosphérique très basse de Mars, l’autre, la pression de la Terre. Dans la chambre aux conditions terrestres, l’eau s’est écoulée en s’infiltrant progressivement dans le sable. Dans la chambre martienne, l’eau s’est immédiatement mise à bouillir. Le gaz libéré par le phénomène a provoqué l’éjection de grains de sable, une petite avalanche, et la formation de rides à la surface.

Cet écoulement « instable » a une répercussion sur la morphologie de la planète. Il pourrait même remettre en question la présence d’eau liquide sur Mars. Or, l’eau liquide est un élément crucial à la vie. Pour autant, les scientifiques ne peuvent ni prédire les changements morphologiques de la planète ni les ressources exactes en eau.

 « On a du mal à estimer la quantité d’eau sur Mars. Nous ne connaissons pas la quantité de glace et ne savons pas combien d’eau peut couler », précise Marion Massé du Laboratoire de planétologie et géodynamique de Nantes (CNRS) et directrice de l’étude dont les résultats ont été publiés dans la revue britannique Nature Geoscience. Cette différence observée entre les deux planètes va considérablement modifier nos interprétations et nos recherches. » Y compris dans la perspective de trouver une éventuelle trace de vie. 

Lire la suite