Espace

La Terre est-elle vraiment ronde ?

La réponse est oui. Pas parfaitement ronde, mais ronde tout de même. Et toutes les théories de la Terre plate n'y changeront rien.

De Juliette Heuzebroc

La platitude de la terre est théorisée par une grande communauté de « truthers ». La Flat Earth Society, organisation américaine fondée en 1956, structure cette idée grâce à des arguments contrevenant à ceux de la National Aeronautics and Space Administration (NASA) et des autres agences gouvernementales ou privées développant des programmes spatiaux. Cette idée rassemble des millions de personnes à travers le monde surnommés les « flat earthers » (adeptes de la théorie de la Terre plate). Aux Etats-Unis, environ 12 millions de personnes adhèrent à l’idée que notre planète n’est pas ronde mais au contraire plate, comme un horizon infini que les rayons du Soleil ne font que caresser. En France, 1 personne sur 10 en serait également convaincue.

 

LA TERRE, UN HORIZON COMME UN AUTRE ?

Plusieurs arguments prétendument scientifiques s’opposent aux versions « officielles ». La platitude de l’horizon, par exemple, soulève plusieurs questions : l’œil humain voit cet horizon plat et droit, sans courbure, même sur une mer à perte de vue. Il s’agirait là d’un premier indice incohérent avec la théorie d’une planète sphérique. Sont également soulignées les prises de vue faites par des ballons météorologiques à plus de 30km d’altitude qui témoignent d’un horizon tout aussi plat.

Les « platistes » s’appuient aussi sur l’aviation mondiale pour asseoir leur théorie : lors de l’élaboration des plans de vols, la courbure de la Terre n’est jamais prise en compte. Or si la Terre est bien ronde, comment les avions font-ils pour passer d’un hémisphère à l’autre en ligne droite ? La courbure de la Terre n’est pas non plus distinguée comme contrainte par les architectes et les ingénieurs, qui devraient pourtant le prendre en compte dans leurs plans de construction. Afin de corroborer ces théories sont avancés des résultats de prises de mesures au laser sur des plans d’eau qui ne montrerait aucune courbure.

La forme même de la Terre n’est pas la seule à être remise en cause. Les platistes remettent également en cause le principe de rotation de la Terre, à la fois sur elle-même et autour du Soleil. D’après des clichés pris par des « flat earthers », la Lune nous présenterait toujours la même face et lors d’éclipses solaires le mouvement du Soleil, de l’est vers l’ouest, serait inversé, ce qui remettrait en cause la rotation de la Terre.

 

UNE PARALLAXE DES PLUS TROUBLANTES

Mais l’un des arguments les plus avancés des flat earthers est le phénomène de parallaxe. La parallaxe est le déplacement de la position apparente d'un corps céleste dû au changement de position de l'observateur. En astronomie, la parallaxe est l’angle d’observation d’un astre à partir d’une longueur de référence. Les étoiles étant à des distances différentes, nous devrions donc observer une différence de rapidité de leurs déplacements. Or, d’après les flat earthers, nous n’observons qu’un mouvement uniforme, ce qui signifie qu’elles sont toutes sur un même plan. Cela s’ajoute à de nombreuses remises en cause de la nature des étoiles suite à des observations de ces organisations dont les images diffèrent des clichés présentés par la NASA.

La remise en cause va même parfois plus loin. D’aucuns remettent en cause le principe de gravité, qui font partie des arguments phares du mouvement. D’après certains partisans de la Terre plate si la gravité est assez puissante pour faire tenir les bâtiments et des eaux aussi denses que les océans au sol, comment alors des corps aussi légers que de petits oiseaux ou même des avions peuvent-ils s’élever aussi facilement dans les airs ?

D’après la Flat Earth Society, les origines de ce complot qui tendrait à nous faire croire que la Terre est ronde s’est accéléré durant la Guerre Froide. Les théoriciens expliquent qu’il s’agit d’une stratégie de manipulation politique entre les Etats-Unis et l’URSS, la conquête spatiale ayant pour unique but de prouver la supériorité d’un des modèles antagonistes : Américains et Soviétiques auraient multiplié les fausses missions pour prendre l’ascendant sur l’autre.

 

SPHÈRE UN JOUR, SPHÈRE TOUJOURS

La Terre n’est effectivement pas parfaitement incurvée. La répartition des masses, en surface comme en profondeur, n’est pas homogène. La forme de la Terre évolue en réaction à la gravité. Les grands épisodes glaciers de l’histoire de notre planète ont contribué à son irrégularité en formant des bosses et des creux au fil des millénaires. Toutefois ce phénomène n’est pas observable à l’œil nu et ne change pas la forme globalement ronde de notre planète.

lancer le diaporama

De nombreux faits, que chacun peut constater, viennent confirmer la rondeur de la Terre. En premier lieu, tous ceux qui ont observé une éclipse lunaire auront constaté que lorsque la Terre vient se positionner entre la Lune et le Soleil, l’ombre formée par celle-ci sur la Lune est complètement sphérique. L’observation astronomique va également en ce sens puisque, en fonction de l’endroit où nous nous trouvons sur Terre, nous pouvons observer certaines constellations et pas d’autres. Si la Terre était plate, nous pourrions tous observer les mêmes astres. À des distances différentes, certes, mais aucun ne serait obstrué.

Le Soleil est aussi un élément révélateur du caractère sphérique de notre planète. Si la Terre était plate, le Soleil resterait visible même lorsque ses rayons n’atteignent pas la région dans laquelle nous nous trouvons ; les nuits noires et complètes ne pourraient exister dans ce cas. La course du Soleil ainsi que la rotation de la Terre sont très simplement observables avec le déplacement de l’ombre sur nos cadrans solaires en l’espace de 24 heures.

“DIX MILLE DIFFICULTÉS NE FONT PAS UN DOUTE ”

de ISAAC NEWTON

Autre élément propre à notre globe : la répartition de la gravité. Selon la définition d’Isaac Newton, la loi de l’attraction universelle correspond à l'attraction entre des corps ayant une masse gravitationnelle. Le centre de la Terre représente une masse gravitationnelle assez forte pour que nous gardions les pieds sur Terre. Aux quatre coins du globe, tous les Hommes peuvent évoluer au sol de la même façon car la gravité est la même pour tous, chaque partie de la surface de la Terre étant à égale distance de son centre. Ce phénomène n’est rendu possible que par une forme sphérique ; une Terre plate ne correspondrait pas à une attraction vers le sol mais sur les côtés afin de faire converger toutes les masses vers le même centre gravitationnel.

L’un des phénomènes les plus triviaux permettant de confirmer le caractère sphérique de la Terre sont les fuseaux horaires. Si notre planète n’était pas globe et ne tournait pas sur elle-même, il serait impossible d’expliquer les différences d’exposition au soleil en fonction des heures de la journée ainsi que le simple phénomène de nuit en l’absence d’éclipse.

Pour corroborer la rondeur de la Terre, les astronautes de la NASA comme Terry Virts (plus de 200 jours dans l’espace), Scott Kelly (520 jours dans l’espace) et même Buzz Aldrin n’hésitent pas à renvoyer aux sceptiques les photos qu’ils ont eux-mêmes pris de la Terre, ronde est sublime, vue dans toute sa splendeur depuis la Station spatiale internationale.

À voir sur National Geographic : découvrez la Terre comme vous ne l'avez jamais vue dans One Strange Rock, nouvelle série événement réalisée par Darren Aronofsky, diffusée tous les dimanches sur National Geographic.
Lire la suite