Deux mondes en un : ces photos extraordinaires capturent la complexité de l'océan

Les images « superposées » du photographe David Doubilet révèlent l'océan tel que vous ne l'avez jamais vu. mardi 3 juillet 2018

De Christina Nunez
Un groupe de manchots à jugulaire et de manchots papou font une pause sur un fragment d'iceberg, près de l'île de Danco, en Antarctique. Les manchots se sont montrés prudents et méfiants face au photographe qui tournait autour de cette île gelée, équipé d'un tuba.

Une fine couche de molécules est tout ce qui sépare deux mondes sur notre planète : le monde sous-marin et ce qui le surplombe. Le photographe David Doubilet réunit ces deux univers distincts à travers ces fascinantes images « superposées ».

Cette idée lui est venue lorsqu'il était enfant. Alors qu'il flottait et observait les poissons sous la surface des eaux de l'Atlantique, à Elberon, dans le New Jersey, un maître-nageur l'a tiré de l'eau. Il a commencé à reproduire l'équivalent photographique de cette expérience dans les années 1970, inspiré par un appareil photo sous-marin appelé l'OceanEye, inventé par le photographe de National Geographic Bates Littlehales et par l'ingénieur en optique Gomer McNeill.

« Grâce à leur invention, j'ai pu utiliser un objectif à très grand angle derrière un dôme de plexiglas afin de perfectionner la technique de l'image superposée », explique David Doubilet.

Sa première photographie de ce type publiée par National Geographic fut celle du Loch Ness, en Écosse, prise en 1977 et représentant deux plongeurs sous le château d'Urquhart.

Alors que l'océan recouvre plus de 70 % de notre planète, la majorité des personnes n'auront jamais l'opportunité d'apercevoir le monde qui se cache sous sa surface, affirme-t-il.

« Je veux offrir une fenêtre sur la mer qui amène les gens à voir comment le monde qui leur est familier se connecte à un autre univers essentiel à notre survie et pourtant invisible. »

lancer le diaporama
Lire la suite