Pourquoi change-t-on d'heure deux fois par an ?

Le passage à l’heure d’été a été instauré afin de maximiser la lumière naturelle du soleil, mais certains de ses effets, notamment sur la santé, sont sujets à débats.

Publication 24 mars 2022, 15:53 CET
Environ 70 pays dans le monde changent d'heure à l'arrivée des beaux jours. Beaucoup aujourd'hui s'interrogent ...

Environ 70 pays dans le monde changent d'heure à l'arrivée des beaux jours. Beaucoup aujourd'hui s'interrogent sur l'intérêt du changement d'heure.

PHOTOGRAPHIE DE Getty images

Le printemps apporte avec lui de nombreux changements : les températures montent, les journées s’allongent, les fleurs sortent de terre. Pour de nombreuses personnes à travers le monde, l’approche du printemps annonce aussi le passage à l’heure d’été.

Cette période d’une durée de six mois débute le dernier dimanche du mois de mars à 2 heures du matin. On avance l’horloge d’une heure, ce qui nous fait donc perdre une heure de sommeil. L’heure d’été s’achève le dernier dimanche d’octobre, également à 2 heures du matin : on recule alors l’horloge d’une heure, ce qui nous offre cette fois une heure de sommeil supplémentaire.

L’objectif de ce changement d’heure est de maximiser l’éclairage naturel du Soleil dans l’hémisphère nord, lorsque les journées s’allongent au printemps et se raccourcissent à l’automne. En avançant et en reculant l’horloge, on ajoute ainsi une heure de lumière naturelle après la journée de travail. Les avantages de ce changement sont toutefois contestés, et ses effets sur la santé peuvent être significatifs.

 

LES CAUSES DES VARIATIONS DE LA LUMIÈRE DU SOLEIL

Les variations saisonnières de la longueur des journées sont dues à la rotation inclinée de la Terre. Notre planète tourne en effet autour de son axe en suivant une inclinaison relativement constante de 23,4 degrés par rapport à sa trajectoire autour du Soleil. De ce fait, tandis que l’Équateur connaît environ douze heures de jour et de nuit tout au long de l’année, la luminosité varie lorsque l’on s’en éloigne pour aller plus au nord ou au sud du globe.

Quand l’été arrive, c’est au tour de l’hémisphère nord de briller : il s’incline vers le Soleil, entraînant des journées plus longues et plus chaudes. Pendant ce temps, l’hémisphère sud s’éloigne du Soleil et est plongé dans les journées plus courtes de l’hiver. Six mois plus tard, la situation s’inverse : l’hiver s’empare du nord, et la lumière du sud.

L’heure d’été a été instaurée à l’époque où le charbon était encore la source d’énergie la plus importante afin de maximiser le nombre limité d’heures de lumière naturelle. Pour cette raison, la participation d’une région du monde à ce dispositif dépend notamment de son emplacement par rapport à l’Équateur. Les pays qui sont les plus éloignés connaissent une variation plus importante de la longueur de leurs journées entre l’hiver et l’été, et sont ainsi plus susceptibles de mettre en place un changement d’heure.

 

POURQUOI LE CHANGEMENT D’HEURE A-T-IL ÉTÉ CRÉÉ ?

De nombreuses personnes attribuent l’instauration du changement d’heure à Benjamin Franklin qui, en 1784, avait publié une lettre, probablement satirique, dans le Journal de Paris. Dans cette lettre, il exprimait son étonnement de voir le Soleil se lever aussi tôt, à six heures du matin, par rapport à l’heure de réveil de la plupart des Parisiens.

Selon Franklin, si les habitants se levaient en même temps que le Soleil, la ville pourrait faire « d’immenses économies » puisque les bougies qui sont allumées quand les heures sombres du soir arrivent n’auraient pas à être utilisées. Il n’a cependant jamais suggéré de changement d’heure : il a plutôt proposé d’autres solutions amusantes tels que des tirs de canons dans les rues pour réveiller les habitants, des taxes sur les volets fermés, ou encore des restrictions sur les ventes de bougies.

Selon d’autres personnes, le mérite reviendrait à George Hudson, un entomologiste néo-zélandais qui, en 1895, a suggéré un décalage de deux heures afin d’avoir plus de temps pour la chasse aux insectes après le travail. Peu après, William Willett, un activiste britannique, a proposé une idée similaire visant à éviter de gaspiller la lumière naturelle, et a présenté cette idée devant le Parlement anglais au début du 20e siècle.

Il a fallu attendre que les ressources commencent à manquer à la suite de la Première Guerre mondiale pour que l’Allemagne décide de poursuivre ce projet. Le pays a ainsi instauré, en 1916, le tout premier changement d’heure dans l’objectif d’optimiser l’utilisation de ses ressources pendant les heures ensoleillées. Les États-Unis n’ont pas tardé à suivre avec la mise en place de leur premier changement d’heure saisonnier en 1918.

 

QUI MET EN PLACE LE CHANGEMENT D’HEURE ?

Tout le monde n’a pas recours au changement d’heure. Aux États-Unis, par exemple, Hawaï, la majeure partie de l’Arizona (à l’exception de la Nation Navajo), et les territoires de Guam, de Porto Rico, des Samoa américaines, des îles Vierges des États-Unis, et des îles Mariannes du Nord ne souhaitent pas y participer.

La popularité de ce système varie dans le monde. La majeure partie de l’Amérique du Nord, de l’Europe, de la Nouvelle-Zélande, ainsi que quelques régions du Moyen-Orient adhèrent au dispositif, même si elles ont toutes des dates de début et de fin différentes. La majorité des pays d’Afrique et d’Asie ne changent quant à eux pas d’heure, et l’Amérique du Sud et l’Australie sont partagées sur le sujet.

Cependant, la participation de l’Europe pourrait bientôt changer. En 2019, l’Union européenne a voté la fin du changement d’heure obligatoire pour les mois de mars et d’octobre. Pour l’instant, ce plan semble toutefois avoir été mis en pause : les États membres étaient censés décider s’ils souhaitaient rester à l’heure d’été ou à l’heure d’hiver avant 2021, mais les négociations ont pris du retard en raison des retombées du Brexit et de la pandémie de COVID-19.

 

LE CHANGEMENT D’HEURE APPORTE-T-IL DES AVANTAGES ?

Que ce soit au travers de réunions manquées ou de citoyens fatigués, ce changement semble gênant pour beaucoup de personnes. Mais ses effets pourraient être encore plus sérieux. Certaines études ont détecté une hausse des crises cardiaques qui coïnciderait avec le passage à l’heure d’été, et une légère baisse au passage à l’heure d’hiver. D’autres suggèrent également que ce système pourrait être lié à une augmentation des accidents de la route mortels, même si la différence est faible lorsqu’on la compare au nombre total d’accidents qui ont lieu chaque année. D’autres craignent aussi d’éventuels impacts sur le système immunitaire en raison de la perte inévitable de sommeil.

En outre, de nombreuses études ont remis en question l’efficacité du système sur les économies d’énergie. Une étude menée en 2008 par le Département de l’Énergie américain laissait entendre qu’aux États-Unis, l’ajout de quatre semaines de lumière naturelle supplémentaires n’a permis d’économiser que 0,5 % d’électricité par jour. D’autres affirment quant à eux que l’impact du système est presque nul : quand le Soleil se couche plus tard, l’utilisation d’électricité diminue en fin de journée mais la climatisation est plus utilisée le soir, et plus d’énergie est nécessaire pour allumer la lumière le matin.

Pour autant, il est possible que ces effets varient en fonction des régions du monde. Une étude a démontré que le changement d’heure causait une augmentation de la demande d’électricité et de la pollution dans l’Indiana, tandis qu’une autre a constaté qu’il permettait des économies d’énergie en Norvège et en Suède.

Aujourd’hui, les arguments qui soutiennent le passage à l’heure d’été concernent généralement le temps supplémentaire qu’il offre pour pratiquer des activités le soir. Lorsqu’il fait encore jour, les individus ont tendance à sortir après le travail pour faire du sport, se balader, ou encore amener leurs enfants au parc, plutôt que de rester assis sur leurs canapés. De nombreux secteurs spécialisés dans les activités en extérieur, tels que le golf ou le barbecue, ont même défendu le changement d’heure qui, selon eux, stimulerait leurs profits. L’industrie pétrolière le soutient également puisque les individus ont tendance à prendre davantage la voiture lorsqu’il fait encore jour à la sortie des cours ou du travail.

Dans de nombreuses régions du monde, le changement d’heure est particulièrement mal perçu. La décision de l’Europe d’y mettre fin a résulté d’un sondage qui a révélé que 80 % des 4,6 millions de participants étaient contre le changement d’heure. Certains États américains commencent également à appeler au changement. Pour le moment, cependant, si vous vivez dans une région concernée par le passage à l’heure d’été, faites attention à ses effets.

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite

Vous aimerez aussi

Espace
Comprendre : le système solaire
Espace
Les étoiles à neutrons, vestiges de tous les extrêmes
Sciences
Comment expliquer la petite taille des pygmées ?
Sciences
Histoire de l'Homme : si les poux pouvaient parler...
Sciences
Tout savoir sur les morsures de tiques

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2021 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.