Environnement

Course contre le dégel en Alaska

En Alaska, la glace fond, la mer monte.Thursday, November 9, 2017

De A. R. Williams
Chasse au trésor sur la côte sud-ouest de l'Alaska. Les recherches sont menées par l’archéologue Rick Knecht (à gauche) et le chef du village de Nunalleq, Warren Jones. Ils sondent la rivière Arolik, où un instituteur a vu un arc de chasseur dépasser du rivage érodé. Ils feront chou blanc, mais auront cherché partout. « Je ne resterai pas assis à regarder ces objets disparaître », lance Jones.

Les effets du changement climatique menacent des centaines de sites qui révèlent le passé de l’Alaska. Naguère, le pergélisol protégeait les artefacts de la décomposition et de la moisissure. La hausse des températures précipite le dégel dans la partie sud de l’État. De plus, l’élévation du niveau de la mer et la violence des tempêtes hivernales dégradent les sites côtiers.

 

Un territoire gelé en recul

Le pergélisol recouvre plus de 80 % de l’Alaska. Au nord de la chaîne de Brooks, la couche de terre, de roches et d’eau gelées atteint 600 m de profondeur, mais elle diminue au sud où le pergélisol est en recul. Plus de la moitié des couches superficielles du pergélisol pourraient fondre d’ici à 2100. Facteur aggravant, le dégel relâche le dioxyde de carbone et le méthane enfouis dans la terre.

 

Mauvais temps

Des intempéries de plus en plus marquées agitent la mer de Béring. La terre dégelée est souvent friable et poreuse, et la glace protectrice accrochée à la terre disparaît. Une seule tempête suffit parfois à éroder les terres sur 30 m. Avec la hausse du niveau de la mer lors du prochain demi-siècle, des parties de la côte ouest de l’Alaska pourraient affronter des surcotes régulièrement supérieures à 3 m. Les zones peu élevées, où le dégel accentue l’affaissement des sols, y seront particulièrement vulnérables. Retrouvez comment les esquimaux Yupiks guettent l'apparition, dans le sol qui fond, d'objets qui racontent leur ancien mode de vie dans notre reportage Course contre le dégel en Alaska dans le magazine National Geographic d’avril 2017.

Lire la suite