Pending Parade
Photographie de WILLIAM ALBERT ALLARD, NAT GEO IMAGE COLLECTION

DERNIÈRES VIDÉOS

2:08
Ces minuscules créatures marines se nourrissent de plastique
)
En écoute
Ces minuscules créatures marines se nourrissent de plastique
)
Animaux
Ces bernard-l'hermites trouvent refuge dans du plastique
)
Sciences
Une nouvelle espèce de dinosaures a été découverte
)
Animaux
Le manul : l'un des plus petits chasseurs au monde
)
Espace
COSMOS : NOUVEAUX MONDES | Trailer

Prime Times

National Geographic
avril 2020
Comment nous avons sauvé (ou tué) la planète
De Rédaction National Geographic
Les énergies renouvelables pourraient commencer à éclipser les autres sources d’électricité, aux Etats-Unis, d’ici à 2045.
Photographie de National Geographic

En avril, le magazine National Geographic vous propose une édition spéciale dédiée au cinquantième anniversaire de la Journée de la Terre, avec deux couvertures présentant, pour chacune d’elles, un scénario différent sur le devenir de notre planète. L’un, pessimiste, suppose que, dans 50 ans, les activités anthropiques auront tout dévasté. Les côtes et les principaux atolls auront disparu à la suite de la montée des eaux, le climat sera totalement déréglé, jetant des populations sur les routes.

L’autre scénario, optimiste, gage, au contraire, qu’en 2070, l’humanité aura su sauver la terre de la dévastation. Comment ? En mettant la technologie au service de chacun, pour permettre à la fois de nourrir une population plus vaste, de fournir de l’énergie principalement renouvelable à tout un chacun et de préserver la diversité des espèces. A nous de choisir…

Selon le pire des scénarios, si nos émissions de carbone continuent d’augmenter, le réchauffement pourrait dépasser les 3 °C en 2070 par rapport à l’ère préindustrielle.
Photographie de National Geographic