Atterrissage spectaculaire d'une fusée SpaceX sur une barge flottante

N/Ajeudi 9 novembre 2017

La cinquième fois était la bonne pour SpaceX. Le premier étage de sa fusée Falcon 9 s'est posé avec succès sur une barge flottante après avoir propulsé la capsule Dragon vers la Station spatiale internationale.
La cinquième fois était la bonne pour SpaceX. Le premier étage de sa fusée Falcon 9 s'est posé avec succès sur une barge flottante après avoir propulsé la capsule Dragon vers la Station spatiale internationale.
photographie de

Ce vendredi, SpaceX a envoyé une maison gonflable vers la Station spatiale internationale. Une fois la livraison réussie, SpaceX a fait faire demi-tour au premier étage de sa fusée Falcon 9, a piloté son retour sur Terre, et l’a garée sur une barge flottante à 300 kilomètres de la côte est des États-Unis. C’est un évènement complètement inédit qui marque une nouvelle étape vers la réduction des coûts des vols spatiaux.

« La fusée a atterri sans trouer la barge, et sans se renverser. Nous en sommes donc vraiment ravis, » a déclaré le fondateur de SpaceX, Elon Musk, lors d’une conférence de presse après l’atterrissage.

Après son décollage de Cape Canaveral en Floride, le lanceur de SpaceX a propulsé la capsule de fret Dragon en orbite terrestre basse, puis a fait demi-tour pour retourner sur Terre environ 4,5 minutes après le lancement. À l’approche de la barge flottante, appelée « Of Course I Still Love You » (« bien sûr que je t’aime encore »), le Falcon 9 a corrigé sa trajectoire puis a ralenti pour un atterrissage parfait.

« Le premier étage du Falcon 9 vient d’atterrir sur notre barge ‘Of Course I Still Love You’. Dragon est bien en orbite », a publié SpaceX sur Twitter. Ce message est très probablement l’annonce la plus discrète d’atterrissage réussi de l’histoire des réseaux sociaux.

Un aller-retour dans l’espace en moins de 9 minutes ? Bienvenue dans le futur.

C’était la cinquième tentative par SpaceX de poser une fusée sur une barge flottante. En 2015, l’entreprise avait bien réussi à reposer une fusée au sol, mais atterrir sur la mer est bien plus complexe qu’atterrir sur terre, car l’océan est loin d’être calme. L’entreprise avait échoué à plusieurs reprises auparavant ; les fusées s’étaient renversées ou avaient subi un « désassemblage rapide imprévu » (autrement dit, elles avaient explosé).

Musk a déclaré qu’avant que ce lancement soit réalisé, les membres de l’entreprise avaient établi les chances de réussite à 2 contre 1. « Nous pensions que la mission avait plus de chance de réussir que d’échouer, mais qu’il y avait tout de même une chance sur trois d’échouer, » a déclaré Musk. « Il est encore très compliqué d’atterrir sur une barge… c’est vraiment une petite cible. »

Le but de la manœuvre est de réduire les coûts des vols spatiaux en développant des fusées réutilisables capables de placer des personnes et du fret en orbite, plutôt que de dépenser des millions de dollars à reconstruire des nouveaux lanceurs à chaque fois. Blue Origin, l’entreprise de Jeff Bezos, planche également sur des systèmes de fusée réutilisables, et a réussi à faire atterrir sa fusée New Shepard sur terre à plusieurs reprises.

Lire la suite