Actualités

National Geographic s'associe à We Love Green pour l'édition 2019

National Geographic s’associe pour la seconde année consécutive au festival We Love Green et y diffusera sa série événement, Planète Hostile.Tuesday, May 28

De Rédaction National Geographic

La mission de National Geographic, et ce depuis 130 ans, est de parcourir le monde afin de vous permettre de mieux le comprendre et vous donner envie de le protéger. Nos reportages et nos documentaires ont pour visée de sensibiliser le plus grand nombre aux nombreuses menaces auxquelles sont confrontés les écosystèmes terrestres.

C'est la raison pour laquelle, pour la deuxième édition consécutive, National Geographic s'associe au festival We Love Green pour une projection exceptionnelle d'un épisode de Planète Hostile, la série documentaire événement qui nous fait vivre au rythme des endroits les plus hostiles sur Terre, où la vie trouve toujours un chemin.

Basé sur l’éco-responsabilité, le festival We Love Green repense depuis ses débuts en 2011 le format d'un festival classique à travers le prisme de l'écologie, de l’énergie aux transports en passant par l’utilisation de l’eau et la récupération des déchets. Cette année, le festival a annoncé plusieurs engagements pour rendre l'expérience des festivaliers plus responsable encore :

 

80 000 ARBRES PLANTÉS

En partenariat avec Ecosia, We Love Green s'engage à planter 80 000 arbres dans le but de séquestrer 2 400 tonnes de CO2 par an en Ouganda avec le Jane Goodall Institute, à Madagascar et en Indonésie. 

 

ENGAGEMENT ZÉRO FOSSILE

Tous les ans, We Love Green teste des solutions énergétiques vertes. Cette année, ces tests comprennent un prototype à hydrogène vert, une bâche en panneau solaire flexible, installée sur une scène du festival pour élargir la part de solaire dans l’alimentation énergétique et deux biocarburants produits en France : le B100 Oleo 100 (Colza) et le B100 Dielix (Huiles alimentaires recyclées).

 

FINI LE PLASTIQUE À USAGE UNIQUE

Jusque là toléré dans les zones backstage et pour les artistes, le festival bannit dès cette année tout plastique à usage unique. Tous les gobelets en plastique consignés seront réutilisables, des gobelets bio-sourcés compostables seront testés et les festivaliers sont invités à apporter leurs gourdes et kit de vaisselle réutilisable. 

 

LES ARTISTES AUSSI

Les artistes, dont certains effectuent de longs trajets pour se produire dans le festival, compenseront directement les émissions carbone liées à leurs déplacements en investissant dans des projets locaux de restauration de la biodiversité.

Le Think Tank 2018, durant lequel avait été projeté un épisode de la série National Geographic One Strange Rock.

Au-delà d’un fonctionnement « eco-friendly », le festival a surtout pour vocation de sensibiliser. Au milieu des scènes où se produisent des artistes parmi les plus en vue du moment, on trouve une jolie parenthèse : le Think Tank. Ce « laboratoire d’idées » possède son propre espace dédié à l’échange sur l’innovation environnementale et la sensibilisation à nos ressources.

Pendant deux jours, le Think Tank accueillera des tables rondes et des entretiens sur la thématique « Qu'est-ce qui débloque ? ». Penseurs iconoclastes, scientifiques, militants, artistes et sociologue échangeront lors de débats et de tables rondes.

C'est le temps de cette parenthèse que sera diffusé un épisode de Planète hostile, documentaire animalier d'un nouveau genre signé National Geographic. Résilients, les animaux que vous pourrez suivre parviennent à s'adapter à tous les climats et à résister à tous les dangers. Mais pour combien de temps encore ?

 

INFORMATIONS PRATIQUES

We Love Green
Les 1er et 2 juin 2019
Bois de Vincennes - Paris 12

Diffusion de Planète Hostile
Samedi 1er juin 2019 à 13h
Sur la scène du Think Tank