Clichés inhabituels : Oiseaux et chauves-souris « calcifiés » sur les bords d’un lac africain

Brandt est tombé par hasard sur les cadavres de ces animaux qui pourrissaient sur les berges, préservés par le lac. Il les a figés dans le temps par le pouvoir de la photographie.

De Stony Swallow
Hirondelle de pierre

Brandt est tombé par hasard sur les cadavres de ces animaux qui pourrissaient sur les berges, préservés par le lac. Il les a ensuite fait poser comme s’ils étaient vivants. Les photos, prises entre 2010 et 2012, figurent dans le dernier livre de Brandt, « Chronique d’une Terre Dévastée ». (Voir aussi « Pictures: Best Wild Animal Photos of 2012 Announced ».) La composition anormalement agressive du Lac Natron trouve son origine dans un volcan voisin unique, Ol Doinyo, qui rejette de la natrocarbonatite riche en alcali transportée dans le lac lorsque les eaux de pluie s’écoulent. Thure Cerling, professeur de géologie et de géophysique à l’Université de l’Utah, nous a expliqué par email que les animaux des photos de Brandt sont probablement morts de causes naturelles. Avec peu de prédateurs dans les environs, leurs corps ne bougent pas et restent incrustés de sel lorsque le niveau de l’eau du lac baisse. Toutefois, de nombreux locaux ont déclaré à Brandt avoir vu des oiseaux se crasher dans l’eau. Selon lui, le reflet du ciel dans le lac sème la confusion chez ces oiseaux et ces chauves-souris, qui se tuent alors en heurtant la surface de l’eau. Les animaux ne sont pas vraiment calcifiés, mais enduits de carbonate de sodium ou de bicarbonate de soude, d’après Cerling, qui a étudié la composition chimique des lacs de la Vallée du grand rift en Afrique. « On ne détecte quasiment pas de calcium dans le lac ; bien que les eaux de pluies qui s’y déversent en contiennent, il précipite dès qu’il se mélange au pH alcalin élevé du lac. » —Liz Langley

Photographie de Photo offerte gracieusement par Nick Brandt
Cette chauve-souris semble fin prête pour Halloween, sur ce portrait pris par Brandt en 2012. Le Lac Natron tire son nom du natron, un minéral dont l’un des constituants, le bicarbonate de soude, est dissous en quantité dans ses eaux. Ce dernier était utilisé pour le procédé de momification dans l’Egypte Ancienne.
Jaime Butler, de l’Institut Great Salt Lake (Westminster College, dans l’Utah aux Etats-Unis), a annoncé la découverte sur le rivage nord du Great Salt Lake d’oiseaux « décapés » - autrement dit tellement incrustés de sel que vous pouvez les ramasser sans que leur position ne change.
Butler a ajouté que des oiseaux en bonne santé fréquentent le lac ; les animaux morts ont donc dû succomber à des maladies ou autres problèmes.
Photographie de Photo offerte gracieusement par Nick Brandt
Cet aigle pêcheur d’Afrique semble adopter une attitude royale sur cette photo de 2012 – « vivant, même dans la mort, » selon Brandt. À cause d’une eau particulièrement alcaline, les Cichlidés de soude (Oreochromis alcalica) sont les seuls poissons qui vivent dans le Lac Natron. Non content d’être salé, le lac est aussi chaud, les températures avoisinant régulièrement les 40 degrés Celsius dans la région.
Photographie de Photo offerte gracieusement par Nick Brandt
Sur cette photo de 2010, un flamant nain semble flotter sur le Lac Natron. Le lac salé est un habitat naturel important pour les flamants nains – les trois quarts de l’espèce utilisent ce lac isolé et riche en nourriture pour se reproduire.
Photographie de Photo offerte gracieusement par Nick Brandt
Sur ce portrait de 2010, la colombe semble replier ses ailes. Bien que cela ne saute pas aux yeux sur ces photos en noir et blanc, le Lac Natron se distingue par sa couleur rouge, dues à la présence de cyanobactéries.
Photographie de Photo offerte gracieusement par Nick Brandt
Lire la suite

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2017 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.