Quand sont apparus les premiers animaux modernes ?

Les fossiles de l’Édiacarien, découverts il y a un demi-siècle, ont rebattu les cartes de l’histoire évolutive des premiers animaux. Ces derniers seraient apparus il y a 570 millions d’années, soit 10 millions d’années plus tôt que ce que l'on pensait.

Thursday, March 29, 2018,
De Rédaction National Geographic
Ne vous fiez pas à son apparence, Fractofusus misrai n’est pas une feuille, mais l’une des ...
Ne vous fiez pas à son apparence, Fractofusus misrai n’est pas une feuille, mais l’une des premières créatures complexes apparues sur Terre. Elle date de 570 millions d’années. Son empreinte fossilisée a été retrouvée à Terre-Neuve, au Canada, dans la réserve biologique de Mistaken Point. Les édiacariens découverts sur ce site ne ressemblent et ne sont liés à aucun animal actuel. Fractofusus était constitué de ramifications de plus en plus petites, ce qui augmentait énormément sa surface corporelle et lui permettait d’absorber directement les nutriments dans l’eau de mer.
Photographie de Département de paléontologie des invertébrés du musée royal de l'Ontario, spécimen 41145

Pendant longtemps, la communauté scientifique a considéré que le début du Cambrien, il y a 540 millions d’années, était la période du big bang de la vie terrestre. Pourquoi ? Parce que l’ère correspond au boom de l’oxygène, une augmentation brutale dans l’atmosphère du gaz vital aux animaux.

Autre raison : les fossiles des premiers animaux— organismes pluricellulaires complexes se nourrissant de substances organiques — dataient de cette époque. Or, on sait aujourd'hui que ces derniers sont apparus bien plus tôt.

Certaines découvertes des dernières décennies contredisent l’hypothèse de l’apparition cambrienne de la vie. Reginald Sprigg, un géologue australien, a observé dans les mines désaffectées des collines Ediacara, dans le nord de l’Australie-Méridionale, une empreinte évoquant une méduse.

Elle était enfouie dans des couches géologiques datant de 550 millions d’années, correspondant à l’Édiacarien, une période précédent le Cambrien. Puis, Shiva Balak Misra, un géologue indien, a étudié un fossile similaire à Mistaken Point, une réserve écologique du nord-est du Canada. À la suite de cette découverte, une série de couches fossilifères a été révélée sur le site. Les plus vieux fossiles datent de 570 millions d’années.

Aujourd’hui, les chercheurs ont trouvé au total plus de cinquante formes d’édiacariens, sur près de 40 sites dans le monde entier — sauf en Antarctique. Ces êtres primitifs, complètement disparus, possédaient un corps mou, pas de bouche, pas d’intestin ni d’anus, et ne pouvaient pas se déplacer. L’aspect matelassé de leurs corps leur permettait de s’accrocher au fond de l’océan, certains vivant à 1000 m de profondeur.

Pour se nourrir, ils absorbaient les nutriments de l’eau de mer à travers les pores de leur peau. Chose étonnante : ces créatures possédaient souvent une structure fractale, une forme constituée d’une unité identique reproductible. C’est peut-être grâce à cette géométrie primitive, simple et duplicable, que les êtres vivants ont pu grossir et devenir des animaux.

Lire la suite