On croyait l'espèce disparue, le cerf-souris était seulement caché

Après d'intenses recherches, un petit groupe de chevrotains à dos argenté, une sorte de cerf miniature, a été photographié dans une forêt vietnamienne.mercredi 13 novembre 2019

Aux yeux du monde extérieur, cette espèce semblable à un petit cerf dotée de crocs minuscules avait disparu depuis une génération et certains craignaient même qu'elle se soit éteinte jusqu'à ce que l'un de ses représentants soit photographié dans une forêt sèche de basse altitude dans le sud du Vietnam. Connu sous le nom de chevrotain à dos argenté (Tragulus versicolor), la dernière trace scientifique de son existence remonte à l'année 1990, lorsqu'un chasseur avait abattu un de ces animaux avant de le confier à la science.

 

 

« C'est une espèce très intéressante et nous avons pendant longtemps espéré trouver des preuves de son existence, » déclare Andrew Tilker, biologiste spécialiste de la faune d'Asie du Sud-Est au sein du groupe de défense environnementale Global Wildlife Conservation et doctorant à l'Institut Leibniz pour la recherche sur la faune sauvage et de zoo en Allemagne.

Également connu sous le nom de cerf-souris du Vietnam, cet animal de la taille d'un grand lapin présente des reflets argentés sur son arrière train. Ces créatures sont dotées d'incisives comparables à des défenses et visibles dans les dernières photographies. Puisque les chevrotains n'ont ni corne ni ramure et comme ces crocs sont particulièrement longs chez les mâles, les scientifiques pensent que ceux-ci les utilisent lors d'affrontements pour un territoire ou une partenaire.

Les chercheurs à l'origine de cette découverte qui fait l'objet d'un article paru hier dans la revue Nature Ecology & Evolution espèrent qu'elle mènera à une meilleure protection de cette espèce, principalement menacée par le recours aux collets métalliques. La méthode utilisée par ces chercheurs pour trouver l'animal pourrait également servir à retrouver d'autres espèces perdues, précisent-ils.

UNE ESPÈCE PERDUE ? APPELEZ LES LOCAUX

Tilker et ses collègues se sont rendus dans les forêts côtières sèches à proximité de la station balnéaire de Nha Trang où ont été collectés en 1910 les seuls autres spécimens scientifiques. Les pièges photographiques installés dans les forêts tropicales humides n'avaient jamais aperçu de chevrotains, ces animaux préféraient donc peut-être un habitat de forêt sèche et d'arbustes épineux.

 

Galerie : Ces animaux pourraient bientôt disparaître

« Bien que de telles forêts ne soient pas communes, il existe certaines régions du Vietnam qui me rappellent mon Texas natal, » déclare Tilker.

La localisation exacte des observations de 1910 n'avait pas été explicitement consignée, les chercheurs ont donc rendu visite aux communautés de la région pour parler aux chasseurs locaux et aux experts de la forêt afin de savoir s'ils avaient vu des chevrotains à la croupe argentée. Il existe une autre espèce de chevrotains plus commune appelée petit cerf-souris mais qui ne présente pas de tache argentée.

La chasse illégale au collet métallique est très répandue au Vietnam, ces conversations étaient donc difficiles. Les scientifiques devaient apprendre à les connaître pour gagner leur confiance, explique An Nguyen, également membre de Global Wildlife Conservation, qui a mené l'expédition.

« Cela dit, la population est devenue très inquiète en ce qui concerne la grande proportion de faune disparue ces cinq à dix dernières années, » poursuit-il. « Ils savent que c'est à cause de la surchasse et de l'utilisation des collets. »

Finalement, les locaux ont accepté de guider Nguyen et les autres membres de l'expédition jusqu'aux endroits de la forêt où ils avaient récemment aperçu ce qui ressemblait au chevrotain « perdu ». Des pièges photographiques ont ainsi été installés entre novembre 2017 et juillet 2018. Ils ont immortalisé 280 rencontres avec des chevrotins à dos argenté, bien que certaines d'entre elles puissent être des observations répétées, ce qui rend difficile l'estimation du nombre de spécimens vivant dans la région.

« J'étais très heureux lorsque nous avons relevé les pièges photographiques et découvert ces photos de chevrotains aux flancs argentés, » confie-t-il.

En plus du chevrotain à dos argenté, le braconnage au collet métallique a poussé vers l'extinction d'autres espèces endémiques semblables au cerf, notamment le saola (Pseudoryx nghetinhensis) et le muntjac géant ou muntjac à gros bois (Muntiacus vuquangensis).

Cette chasse illégale, ou braconnage, est alimentée par la demande en viande de brousse provenant d'Asie de l'Est et a provoqué la disparition d'animaux dont les habitats sont pourtant intacts au Vietnam. Ce paradoxe porte le nom de syndrome des forêts vides car ces collets métalliques attrapent et tuent sans distinction tout ce qui marche sur le sol forestier.

 

NE JAMAIS RENONCER

Malgré cette récente étude, nous ne savons presque rien du chevrotain à dos argenté. D'après les photographies, il semblerait que ces animaux soient solitaires et qu'ils fourragent à la recherche de fruits et d'autres plantes pendant la journée.

« Ils marchent sur la pointe de leurs sabots et sont très prudents lorsqu'ils se déplacent sur leurs petites jambes, » indique Tilker.

Il existe neuf espèces de chevrotains en Asie du Sud et du Sud-Est ainsi qu'une espèce en Afrique centrale. Les chevrotains sont les plus petits ongulés au monde.

Pour la suite, les scientifiques prévoient d'installer des pièges photographiques dans d'autres régions forestières sèches du Vietnam. Leur objectif ultime est de réaliser la première étude complète de l'espèce afin d'évaluer sa population et sa répartition.

Les chercheurs ne peuvent pas encore dire combien de chevrotains à dos argentés vivent encore aujourd'hui et dans quel lieu précisément ; leur statut de conservation reste fixé à « Espèce à données insuffisantes » en raison d'un manque d'étude. Si un ou deux sites avec des populations stables venaient à être identifiés, alors des mesures de protection telles que la sensibilisation des locaux et des patrouilles anti-braconnage pourraient être mises en place, explique Tilker.

La survie au long terme de l'espèce dépend de la diminution de la pose de collets et du braconnage. Même si le Vietnam prend cela très au sérieux, c'est un problème très difficile à combattre, ajoute Tilker.

« La redécouverte du chevrotain à dos argenté offre un regain d'espoir pour la conservation de la biodiversité au Vietnam et plus particulièrement pour les espèces menacées, » observe Hoang Minh Duc, directeur du département de zoologie du Southern Institute of Ecology du Vietnam. Cet espoir incitera le Vietnam et ses partenaires internationaux à se mettre en quête d'autres espèces et à fournir des efforts supplémentaires dans la conservation de la biodiversité du pays, poursuit-il.

Le chevrotain à dos argenté est le premier mammifère à être redécouvert dans le cadre d'un programme de l'organisation Global Wildlife Conservation baptisé Search for Lost Species (À la recherche des espèces perdues, ndlr). Le but de cette initiative est de retrouver environ 1 200 animaux et végétaux qui ont disparu aux yeux de la science et d'œuvrer pour leur protection. La plupart de ces espèces ne sont ni captivantes ni emblématiques, explique Tilker, c'est pourquoi elles ont désespérément besoin que quelqu'un s'y intéresse.

« Nous ne devrions pas y renoncer simplement parce que nous ne les avons pas vues depuis longtemps, » conclut-il

 

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite