Le weta géant de Nouvelle-Zélande, un colosse des temps anciens

Le weta géant de Nouvelle-Zélande fait partie de la même famille que les criquets et constitue une sous-espèce qui peuplait déjà la Terre il y a 190 millions d'années. Il est l'un des insectes les plus grands et surtout les plus lourds connus à ce jour.

Publication 13 nov. 2020, 16:09 CET, Mise à jour 17 déc. 2020, 10:32 CET
Le weta géant de Nouvelle-Zélande peut atteindre les 10 centimètres, pattes et antennes non comprises. Son ...

Le weta géant de Nouvelle-Zélande peut atteindre les 10 centimètres, pattes et antennes non comprises. Son poids peut quant à lui atteindre les 75 grammes, soit trois fois plus que le poids d'une souris domestique.

Photographie de Derek R. Tearne, Creative Commons

Le mot « weta » est un mot invariable d’origine Maori, qui signifie « Dieu des choses laides ». Ce nom peu flatteur vient s’ajouter à des dimensions extraordinaires, faisant du weta géant de Nouvelle-Zélande l'une des figures emblématiques de la faune néo-zélandaise.

Ces insectes peuvent en effet atteindre les 10 centimètres, antennes et pattes non comprises. Le plus gros spécimen au monde est une femelle, pesée par les scientifiques et affichant 75 grammes sur la balance, soit un poids trois fois supérieur à celui d’une souris grise.

Les weta géants vivent dans les arbres, à même le sol, sur des îles ou dans des grottes et profitent pleinement de la riche topographie offerte par la Nouvelle-Zélande. S’ils peuplaient autrefois toute l’île, la situation a changé au fil du temps. Les colonisations successives de la région par l’Homme, accompagné de son cortège de mammifères composé des premiers rats ainsi que d’autres espèces comme le chat, la fouine, la belette ou la loutre, menacent aujourd’hui certaines espèces et ont fini par les faire migrer en partie sur l’île de Little Barrier, une île volcanique néo-zélandaise située non loin d’Auckland. Le gouvernement néo-zélandais a, en réponse, mis en place des programmes de conservation.

Le weta géant de Nouvelle-Zélande, colosse des temps anciens

Pourvu de solides mandibules capables de percer la peau humaine, le weta est géant de Nouvelle-Zélande est un orthoptère, appartenant à la même famille que les criquets, mais avec des dimensions bien supérieures. Pourquoi sont-ils si imposants ? Les weta géants doivent en réalité leur taille à un phénomène biologique appelé le gigantisme insulaire. En l'absence de prédateurs, les herbivores, frugivores ou insectivores comme le weta subissent moins de pression sélective et grandissent rapidement en quelques générations seulement.

La classification du genre weta a connu divers changements. Si l’espèce peuplait déjà la Terre il y a 190 millions d’années, la première et principale logique de classification reposait sur des critères morphologiques. Ainsi, trois catégories de weta se distinguaient. Les weta terrestres, regroupant neuf espèces du genre Hemiandrus ; les weta à défenses, composés d’une espèce du genre Anisoura et deux espèces du genre Motuweta ; et enfin les weta géants, qui ne sont pas une seule et unique espèce mais rassemblent en réalité sept espèces du genre Hemideina et 11 du genre Deinacrida.

Cependant, cette classification archaïque basée sur la morphologie des insectes a été mise à mal par la publication d’études plus récentes en génétique, qui ont permis de reconsidérer la phylogénie de ces différentes espèces. Par exemple, P.M. Johns proposait en 1997 de regrouper les espèces des genres Anisoura et Motuweta, les wetas à défenses, aux deux autres genres de weta géants, les Hemideina et Deinacrida sur un critère purement morphologique : les mandibules atrophiées.

Cependant, l’analyse de l’ADN de ces espèces par Steven A. Trewick et Mary Morgan-Richards en 2004, a montré que ces deux lignées n’étaient au contraire pas apparentées et que la réalité morphologique ne reposait pas sur un ancêtre commun mais bien d’un processus synaptomorphique, c’est-à-dire l’apparition d’organes communs de manière indépendante entre plusieurs lignées non apparentées, comme les ailes des oiseaux.

Lire la suite

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2017 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.