8 espèces menacées d'extinction par le trafic illégal d’espèces sauvages

Chaque année, des espèces disparaissent à cause de la perte de leur habitat, de la chasse et du trafic illégal d'espèce sauvages. Ces huit espèces sont directement menacées par l'Homme.

De Jane J. Lee
Photographie De Nicole Werbeck
Essence de tigre
Un tigre du Bengale trébuche sur un piège photographique dans le parc national de Kaziranga en Inde. Le pays abrite la plupart des derniers tigres du monde, avec la population du Bengale – classée comme espèce en voie de disparition sur la liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) – comptant près de 2 200 individus. Les braconniers vendent ces animaux aux fins de la médecine traditionnelle, dont l’essence d’os de tigres supposée accroître la vigueur et la force.
Photographie de Steve Winter, National Geographic Creative

Le trafic illégal d’espèces sauvages est un marché représentant plusieurs milliards de dollars chaque année, une activité relevant du crime organisé et du terrorisme. Afin de lutter contre cette menace pour la faune, l’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré le 3 mars Journée mondiale de la vie sauvage. Le thème de cette année soulignait la nécessité de « se pencher sérieusement sur la question des atteintes à la faune sauvage. »

Des pays comme les États-Unis et le Royaume-Uni ont pris des mesures pour étoffer les lois visant à lutter contre le trafic illicite d’animaux sauvages et à élargir davantage la prise de conscience sur cette question. En mars dernier, le Conseil indonésien d’Ulama, la plus grande instance musulmane du pays, a même émis une fatwa contre le trafic illégal d’espèces sauvages faune.

Mais notre appétit pour les produits ou les « remèdes » fabriqués à partir de défenses d’éléphants, de cornes de rhinocéros ou de bile d'ours est en hausse, laissant la faune de la planète à la merci de nos caprices. Une étude conduite en 2014 a révélé que les braconniers ont tué près de 100 000 éléphants d’Afrique sur trois ans. Et d’après les chiffres annoncés par les Nations Unies, environ 1 200 rhinocéros ont été tués par les braconniers en Afrique du Sud en 2014, tandis que 30 % du commerce international du bois d’œuvre est vraisemblablement illégal.

Lire la suite