Le tigre de Sibérie, un prédateur silencieux

Les tigres de Sibérie sont des chasseurs puissants, qui parcourent de nombreux kilomètres pour trouver leurs proies lors de longues chasses nocturnes.

De Rédaction National Geographic
Publication 9 janv. 2024, 10:07 CET
Un tigre de Sibérie (Panthera tigris altaica) bondissant dans la neige.

Un tigre de Sibérie (Panthera tigris altaica) bondissant dans la neige.

PHOTOGRAPHIE DE imageBROKER.com GmbH & Co. KG / Alamy Banque D'Images

Les tigres de Sibérie, ou tigres de l'Amour (Panthera tigris altaica) vivent principalement dans les forêts de bouleaux de l'est de la Russie, mais on en trouve aussi en Chine et en Corée du Nord. Ce sont les seuls tigres à vivre sous ces latitudes septentrionales. Ils peuvent peser près de 275 kilogrammes et mesurer jusqu’à 3 mètres de long du nez à la queue, ce qui en fait la plus grande des six sous-espèces de tigres encore en vie.

Bien que ce climat soit beaucoup plus rude que ceux dans lesquels les autres tigres évoluent, cet habitat inhospitalier offre quelques avantages. Les forêts nordiques ont la plus faible densité humaine de tous les habitats où une espèce de tigre est présente et l'écosystème le plus complet. Les immenses forêts permettent également aux tigres d'avoir beaucoup plus d'espace pour évoluer, car l'industrie du bois russe est actuellement moins importante que celle de nombreux autres pays.

Les tigres de Sibérie vivent seuls et marquent de leur odeur de vastes territoires pour éloigner leurs rivaux. Ce sont des chasseurs puissants qui parcourent de nombreux kilomètres pour trouver leurs proies, comme les élans et les sangliers, lors de chasses nocturnes. Les tigres utilisent leur pelage distinctif comme camouflage (il n'y a pas deux spécimens qui aient exactement les mêmes rayures) et chassent silencieusement. Ils sont à l'affût et s'approchent suffisamment près pour attaquer leurs victimes d'un bond rapide et fatal. Un tigre affamé peut manger jusqu'à 30 kilogrammes en une nuit, bien qu'il mange généralement moins.

La force du tigre de Sibérie : être un prédateur silencieux

Malgré leur redoutable réputation, la plupart des tigres évitent les humains, mais certains d'entre eux deviennent dangereux pour l'Homme. Ces animaux sont souvent malades et incapables de chasser normalement, ou vivent dans des régions où leurs proies traditionnelles ont disparu.

Les femelles donnent naissance à des portées de deux à six petits, qu'elles élèvent avec peu ou pas d'aide de la part du mâle. Les petits ne peuvent pas chasser avant l'âge de 18 mois et restent avec leur mère pendant deux à trois ans, après quoi ils se dispersent pour trouver leur propre territoire.

Les tigres sont les plus grands de tous les félins sauvages et sont réputés pour leur puissance et leur force. Il existait autrefois neuf sous-espèces de tigres, mais trois d'entre elles se sont éteintes au cours du 20e siècle. Au cours des cent dernières années, la chasse et la destruction des forêts ont considérablement réduit les populations de tigres. Les tigres sont chassés comme trophées et aussi pour les parties de leur corps qui sont utilisées dans la médecine traditionnelle chinoise. Les six sous-espèces de tigres restantes sont menacées et de nombreux programmes de protection sont en place. Le braconnage est une menace réduite, mais toujours très importante, pour les tigres de Sibérie.

COMPRENDRE : Les tigres

Ces informations de référence ont initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

loading

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2024 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.