Bienvenue dans le monde étrange des échidnés

Originaires de Nouvelle-Guinée et d'Australie, ces animaux ont la taille d'un chat domestique mais sont beaucoup plus singuliers : de minuscules bouches édentées, des poils en forme de piquants... et des organes génitaux à plusieurs têtes.

De Patricia Edmonds
Publication 11 avr. 2023, 12:17 CEST
Departments-05.2023-Echidna

Pendant la saison des amours, un groupe de dix mâles ou plus peut suivre une seule femelle pendant des jours, attendant qu'elle s'arrête et s'étire ; c'est le signal qu'elle est prête à s'accoupler avec le mâle qui peut repousser tous les autres.

PHOTOGRAPHIE DE Doug Gimesy

Expliquer ce qu'est un échidné n'est pas toujours facile. Ce sont des monotrèmes, c'est-à-dire des mammifères qui pondent des œufs ; avec l'ornithorynque, ce sont les seules créatures de ce type qui subsistent sur Terre. Ils sont dotés d'un bec long ou court - si l'on entend par bec un tube lisse et une bouche minuscule et édentée. Il est parfois appelé « fourmilier à piquants », mais ce qui ressemble à des épines n'en sont pas : ce sont des poils rigides.

Un bébé échidné est un puggle. Les échidnés sont des animaux solitaires. Ils n'ont pas de territoire fixe mais se déplacent sur un vaste domaine. Pendant la saison des amours, on peut observer des échidné se suivre pendant des jours à la poursuite d'une femelle, à la manière d'un petit train. Ces petits trains de l'amour peuvent compter jusqu'à dix mâles les uns derrière les autres poursuivant une seule femelle pendant la rituelle période prénuptiale qui peut durer jusqu'à quatre semaines, jusqu'à ce qu'elle signale son intérêt en s'étirant sur le sol. Les mâles creusent alors une ornière dans la terre autour d'elle et, à la manière des sumos, essaient de se pousser les uns les autres hors du tatami. Le vainqueur est le premier à s'accoupler avec la femelle, et son membre semble spécialement conçu pour cette tâche.

Le pénis de l'échidné comporte quatre têtes, chacune destinée à produire du sperme, mais seules deux têtes sont utilisées lors de chaque érection, et le mâle alterne entre les deux. Ce phénomène est rendu possible parce que l'anatomie du tissu érectile des échidnés diffère de celle de la plupart des autres mammifères, comme l'ont rapporté des scientifiques australiens dans une étude publiée en 2021. Cette singularité aide probablement les mâles à rivaliser pour s'accoupler : cela permet à un échidné « d'éjaculer 10 fois sans pause significative », notent les auteurs de l'étude.

Environ vingt jours après l'accouplement, la femelle dépose un œuf dans sa poche abdominale. Dix jours plus tard, son petit vient au monde.

La forteresse impénétrable de l'échidné à nez court

HABITAT 

On trouve les échidnés en Nouvelle-Guinée et dans tous les États australiens, des déserts arides aux montagnes froides. Ils ne s'installent pas dans un nid mais s'abritent dans des tas de broussailles, des troncs creux ou des tanières qu'ils ont creusées ou que d'autres animaux ont creusées.

 

AUTRES SINGULARITÉS

Les échidnés adultes peuvent mesurer 35 à 50 centimètres de long et peser de 3 à 10 kilos. Leur nom vient probablement d'un mélange de mythes grecs, et notamment du monstre Ekhidna, mi-reptile, mi-mammifère. L'échidné est peut-être le seul animal terrestre à utiliser des électro-récepteurs pour localiser ses proies.

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

loading

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2024 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.