Cet hippopotame en quête d'un nouveau territoire défie un clan de lions

Cet hippopotame est prêt à tout pour s'approprier un nouveau point d'eau... y compris affronter un clan entier de lions.

De Rédaction National Geographic
Publication 29 mars 2023, 09:30 CEST
Cet hippopotame est prêt à tout pour s'approprier un nouveau point d'eau... y compris affronter un ...

Cet hippopotame est prêt à tout pour s'approprier un nouveau point d'eau... y compris affronter un clan entier de lions.

PHOTOGRAPHIE DE National geographic wild

Ce mâle hippopotame, rejeté par son groupe, va devoir trouver un nouveau territoire. Or le point d'eau qu'il choisit est déjà pris par un clan de lions... Commence alors une guerre de territoire. 

L'hippopotame commun (Hippopotamus amphibius Linnaeus) est un grand mammifère semi-aquatique originaire d'Afrique subsaharienne. Bien que son nom vienne du grec et signifie « cheval de rivière », il ne sait pas nager, respirer sous l'eau ou même flotter. Sa nature agressive lui vaut d'être connu comme l'un des animaux les plus dangereux d'Afrique.

Les hippopotames sont les troisièmes plus grands mammifères terrestres après les éléphants et les rhinocéros blancs. Les mâles peuvent atteindre une longueur de 5 mètres, et peser jusqu'à 1 800 kilogrammes, contre 1 500 kilogrammes pour les femelles.

Ces animaux musclés ont un torse rond, un corps brun rosé, une peau imperméable de 5 cm d'épaisseur et des pattes courtes et robustes. Leur corps lourd n'a peut-être pas l'air aérodynamique, mais les hippopotames peuvent atteindre une vitesse de 35 kilomètres par heure sur terre sur de courtes distances.

Les hippopotames sont dotés de dents impressionnantes. Leurs molaires leur permettent de mâcher, tandis que leurs canines longues et pointues - qui peuvent atteindre 30 cm de long - sont de puissantes armes de défense. Leurs mâchoires remarquablement solides peuvent s'ouvrir à 180 degrés et leur morsure est presque trois fois plus puissante que celle d'un lion. Une seule morsure d'hippopotame peut couper un corps humain en deux.

Les hippopotames vivent dans des cours d'eau, des rivières, des lacs et des mangroves. Leur peau, bien qu'épaisse, est extrêmement sensible et peut facilement brûler ou se dessécher. Ils passent donc la majeure partie de leur journée dans l'eau ou la boue pour se rafraîchir et protéger leur peau délicate

C'est la raison pour laquelle ce mâle hippopotame est prêt à affronter tout un clan de lions pour s'approprier ce point d'eau...

Pour traverser, cet hippopotame va devoir se frotter à un clan de lions

Symboles de courage et de force, les lions d'Afrique ont toujours été admirés. Ces animaux emblématiques ont un corps puissant - dans la famille des félins, ils sont les deuxièmes en taille après les tigres - et leurs rugissements peuvent être entendus à 8 km à la ronde. 

Les lionnes chassent pour le clan. Elles travaillent souvent ensemble pour s'attaquer aux antilopes, zèbres, gnous et autres grands animaux des prairies ouvertes. Beaucoup de ces animaux étant plus rapides que les lions, le travail d'équipe est payant. 

Après la chasse, l'effort collectif dégénère souvent en querelles pour le partage de la proie, les lionceaux se retrouvant au bas de la hiérarchie. Les lionceaux n'aident pas à chasser avant l'âge d'un an environ. 

Les mâles eux, défendent le territoire de leur clan en le marquant avec de l'urine, en poussant des rugissements menaçants pour avertir les intrus et en chassant les animaux qui empiètent sur leur territoire. Mais face à un hippopotame agressif, rien n'y fait...

Ces informations de référence ont initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

loading

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2024 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.