Comment les piranhas dévorent-ils leurs proies ?

Dans l’imaginaire collectif, lorsqu'un banc de piranhas frénétiques fait une nouvelle victime, ils se jettent dessus et l'eau se teinte inéluctablement de rouge, leur donnant une réputation de carnassiers barbares. Mais le sont-ils vraiment ?

Publication 28 janv. 2021, 12:43 CET
Les piranhas, tout comme les requins, véhiculent des représentations angoissantes. « Piranha », que l’on écrivait ...

Les piranhas, tout comme les requins, véhiculent des représentations angoissantes. « Piranha », que l’on écrivait originellement pirá-anhã, signifie d’ailleurs « poisson diable ».

Photographie de National Geographic

Les piranhas, tout comme les requins, véhiculent des représentations angoissantes. « Piranha », que l’on écrivait originellement pirá-anhã, signifie d’ailleurs « poisson diable ». Pourtant, ce terme est une appellation générique qui regroupe pas moins de 35 espèces, réparties du bassin amazonien aux zones tropicales et subtropicales d’Amérique du sud.

Ces poissons, pour la plupart prédateurs aux dents acérées et à la mâchoire puissante, ont en effet un certain appétit pour la viande. Ils ne s’attaquent cependant pas systématiquement aux êtres vivants... seulement s’ils détectent du sang dans l’eau. Capables de percevoir la moindre petite goutte de sang à plusieurs dizaines de mètres, les piranhas ont tendance à plutôt privilégier les carcasses, brisant d’un coup de mâchoire le mythe du banc de carnassiers voraces.

Voici comment les piranhas dévorent leurs proies

Les piranhas font partie de la famille des Characidae, sous-famille des Serrasalminae, et n’en représentent qu’une petite partie. Les autres espèces sont beaucoup plus nombreuses et sont phytophages ou frugivores. Ces dernières sont facilement confondues avec les piranhas carnivores avant l’âge adulte du fait de leur impressionnante dentition, qui leur sert à écraser et broyer les graines et fruits tombés dans l’eau.

Pour différencier les espèces carnivores des frugivores, il suffit de se référer à leur taille. Les plus gros spécimens se nourrissent généralement de fruits, de graines et de végétaux, alors que les spécimens de plus petite taille, les piranhas, sont carnivores.

Le plus redoutable spécimen documenté à ce jour est connu sous le nom de piranha noir, Serrasalmus rhombeus. C'est l’animal possédant la mâchoire la plus puissante du règne animal comparée à sa taille, sa morsure pouvant exercer une force équivalente à 30 fois son poids. Tout comme les autres espèces de piranha, Serrasalmus rhombeus ne mâche pas, il découpe, pouvant laisser à ses victimes une marque nette de morsure, de la forme d’un petit cratère.

Les piranhas qui inspirent généralement les fictions hollywoodiennes ne sont pas les plus puissants. Beaucoup d’espèces, dont le piranha noir, vivent en effet en solitaire et n’attaquent pas en banc. Les spécimens qui attaquent en banc appartiennent au genre Pygocentrus, divisé en quatre espèces : le piranha à points noirs, Pygocentrus cariba, le célèbre et inspirant piranha à ventre rouge, Pygocentrus nattereri, le Pygocentrus palometa et le piranha de San Francisco, au Brésil, Pygocentrus piraya, réputé pour être le piranha le plus dangereux au monde.

Même parmi ces espèces, aucune n’est véritablement dangereuse pour l’Homme s'il est en vie. Ce poisson est en réalité un animal craintif et très timide, qui fuit si un humain l’approche de trop près. Aucun cas de décès dû à un piranha n’a d’ailleurs été recensé depuis 1870.

Une étude publiée en 2003 dans Wilderness & Environmental Medicine a cependant fait état d’observation d’attaques de piranhas sur l’Homme. Selon l'étude, 2 000 baigneurs ont été attaqués, pour un total de 38 morsures comptabilisées. Aucun animal n'a mordu plus d'une fois. Ces attaques inédites auraient eu lieu en raison de facteurs exceptionnels. Un environnement particulièrement chaud et hostile et des ressources limitées ont en effet poussé ces piranhas, sur le point de mourir de faim, à se tourner vers des victimes humaines.

Lire la suite

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2017 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.