Animaux

Découverte d'un poisson fantôme dans les profondeurs du Pacifique

Ce petit poisson à l'allure fantomatique nageait à plus de deux kilomètres sous le niveau de la mer lorsqu'il a été filmé.

De Sarah Gibbens

Les scientifiques pensent avoir découvert une nouvelle espèce de poisson, aperçue dans les abysses des océans, à  2 400 mètres de profondeur.

Cette petite créature frétillante est une limace de mer appartenant à la famille des Liparidae. Pour une espèce des profondeurs, cette limace de mer est étonnamment charmante et ressemble davantage à un petit méné de la famille des Cyprinidés qu'aux poissons des fonds marins.

La limace de mer est un terme large qui désigne une vaste catégorie de poissons comprenant 350 espèces. On les reconnaît généralement à leurs grands yeux, leur grosse tête et leur corps petit et fuselé.

Le Département de l'exploration et de la recherche des océans de la NOAA, l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique, a diffusé le mercredi 2 août les images de ce qu'ils pensent être une nouvelle espèce de limace de mer.

Dans une vidéo commentée, un membre de l'équipe de chercheurs s'exclame au sujet de cette découverte : « Ce poisson n'avait jamais été aperçu auparavant ! ».

En tant que catégorie, les limaces de mer sont parmi les poissons les plus répandus au monde et évoluent à différentes profondeurs océaniques. En 2014, des scientifiques ont été stupéfaits face à la découverte d'une limace de mer située à 8 143 mètres de profondeur, établissant ainsi le record du monde de la plus profonde forme de vie marine. D'après des estimations, elles auraient la capacité de résister à une pression équivalente à 1 600 éléphants se tenant sur le toit d'une petite voiture.

Selon les chercheurs, cette découverte est « sans précédent et survient de façon totalement inopinée ».

Il s'agit de l'une des nombreuses espèces observées lors de l'expédition sous-marine menée par le navire Okeanos Explorer de l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique. Après avoir largué les amarres à Honolulu, l'expédition a analysé les eaux profondes de l'atoll Johnston du Pacific Remote Islands Marine National Monument, une région étendue sous l'administration Obama en vue de devenir la plus grande réserve marine du monde.

L'expédition à travers les océans étant désormais achevée, l'équipe passera les prochaines semaines à traiter, analyser et résumer les données ainsi recueillies.

Les eaux profondes constituent plus de 99 % de la zone de l'atoll de cette réserve, une région encore peu connue des scientifiques.

Lire la suite