La pieuvre Dumbo, une créature aussi rare qu'envoûtante

Des scientifiques qui étudiaient un volcan sous-marin sont tombés nez à nez avec une pieuvre adorable et rarissime, comme en témoigne leur réaction.

De Annie Roth

Des scientifiques utilisant un véhicule télécommandé (ROV) pour examiner les fonds marins ont fait une rencontre fantasmagorique : une créature fantomatique très pâle, aux yeux globuleux et dotée de ce qui ressemble à des ailes translucides : l'insaisissable pieuvre Dumbo.

Les scientifiques à bord de l'E/V Nautilus exploraient le mont Davidson, un volcan sous-marin inactif au large des côtes californiennes, lorsque la pieuvre spectrale a pointé le bout de son nez. Tandis qu'ils s'approchaient du spécimen, l'équipe ne parvenait pas à contenir son enthousiasme.

« Oh, c’est si mignon », dit un membre de l’équipe. « J'adore les beaux céphalopodes », dit un autre.

Croiser le regard de cette créature des profondeurs était un régal pour les chercheurs, déclare Chad King, scientifique en chef du Nautilus. « C'est très excitant d'en voir un en vrai », déclare King. « C’est quelque chose que vous ne voyez pas tous les jours.»
 

DUMBOS BIEN-AIMÉS

Les pieuvres Dumbo, Grimpoteuthis de leur nom scientifique, habitent les parties les plus profondes et les plus sombres de l'océan Atlantique et du Pacifique, ce qui rend leur étude difficile. Ce dumbo a été retrouvé à trois kilomètres sous la surface; d'autres ont été retrouvés à une profondeur deux fois supérieure.

Les pieuvres Dumbo passent la majeure partie de leur vie en suspension, juste au-dessus du fond marin. C'est là qu'elles pondent leurs œufs et chassent des proies telles que les crustacés, les bivalves et les vers.

lancer le diaporama

Comme le célèbre éléphanteau, la pieuvre Dumbo vole dans l’eau en agitant deux nageoires en forme d’oreille de chaque côté de son corps. Cependant, ce n’est pas le seul moyen de propulsion du Dumbo. Ses huit pattes sont reliées par un voile de peau semblable à un parapluie. La mise en place de ces palmes peut offrir à ces céphalopodes une véritable vitesse, ce qui est particulièrement utile pour éviter les prédateurs agiles tels que les thons et les requins. Les Dumbos peuvent également ramper sur le fond marin avec leurs tentacules.

Il existe plus d'une douzaine d'espèces de poulpes Dumbo, qui se présentent sous différentes formes et tailles. Bien que la plupart des espèces de Dumbo mesurent entre 20 et 30 cm de long, certaines peuvent atteindre près de 2 mètres de long. Comme toutes les pieuvres, elles ont également la possibilité de changer de couleur de peau à leur guise. Mais contrairement aux autres, les Dumbos ne produisent pas d’encre. En guise de défense alternative, certaines ont des tentacules bordés d'épines pointues.

« Je trouve que ce sont les créatures les plus mignonnes du monde », a déclaré King. Et sur la base des réactions franches de ses collègues, que l’on peut entendre dans la vidéo, il n’est pas le seul. King dit que son équipe ne peut s’empêcher d’être un transcendée face à une telle espèce si charismatique. « C'est ce qui nous passionne ! »

 

TRÉSOR ENGLOUTI

Aussi heureux que l'équipage ait pu être d'apercevoir ce poulpe, le temps était compté et il leur a donc fallu avancer. Le ROV et son équipage ont parcouru 150 km au large des côtes de Monterey, en Californie, avant de découvrir les trésors naturels cachés dans la zone du Mont Davidson.

Le mont Davidson est l’un des plus grands des eaux états-uniennes. De sa base à sa crête, ce mont sous-marin mesure 2 280 mètres de hauteur, bien que son sommet ne dépasse que de 380 mètres le niveau de la mer.

King indique que ce mont sous-marin fourmille de vie, mais le type de vie reste un mystère. L’objectif de la plongée de mardi était d’étudier un affleurement rocheux totalement inexploré au sud-est du mont. En plus de repérer le charmant céphalopode, l’équipage a découvert des champs de coraux et d’éponges qui, selon King, « semblaient provenir d’un livre du Dr. Seuss ».

« Il y avait des coraux roses chewing-gum de 3 mètres de haut et des éponges assez grandes pour qu'on puisse y entrer », explique King.

Le mont sous-marin Davidson a été ajouté à la réserve marine nationale de la baie de Monterey en 2009 après que des études écologiques, menées par l'Institut de recherche de l'aquarium de la baie de Monterey (MBARI) et la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), aient décrit le volcan inactif comme un « oasis sous-marin ». King affirme que le mont sous-marin abrite de vastes forêts de coraux, de vastes champs d'éponges et une myriade d'espèces endémiques non identifiées.

 

LE RESPECT DES PROFONDEURS

C’est là que la mission de Nautilus entre en jeu. Fondé par Robert Ballard, découvreur du navire R.M.S. Titanic et explorateur National Geographic, le programme d’exploration Nautilus a pour mission d’explorer les profondeurs de l’océan Pacifique.

La plongée de mardi était l’une des nombreuses opérations menées par le ROV de Nautilus cette année. King espère que son exploration sous-marine, diffusée en direct sur Twitter, inspirera d'autres personnes à se préoccuper de la conservation des monts sous-marins et des habitats océaniques qui restent à l'abri des regards. 

« C'est un endroit très spécial », dit-il. « Nous voulons le protéger pour la postérité et assurer la survie de ces espèces de coraux et d'éponges.»

Lire la suite