Trop occupés à se battre, ces chitals ne voient pas les lionnes foncer sur eux

Ce point d'eau du parc national de Gir, en Inde, est un lieu stratégique où toutes les espèces viennent s'abreuver. Les lionnes restent à l'affût et il ne faut pas baisser la garde.

De Rédaction National Geographic
Publication 21 avr. 2023, 09:30 CEST
Deux cerfs axis photographiés en train de se battre.

Deux cerfs axis photographiés en train de se battre.

PHOTOGRAPHIE DE Arterra Picture Library / Alamy Banque D'Images

Le chital est le cervidé le plus commun des forêts indiennes. Dans le parc national et sanctuaire faunique de Gir, sa population particulièrement nombreuse en fait une proie de choix pour les félins. Aussi appelé cerf axis (Axis axis), le chital est présent dans les régions boisées de l'Inde, du Sri Lanka, du Bangladesh et du Népal. Son nom vient du l'hindi cītal, qui signifie « avec des taches »

Le chital peut courir à 45 km/h sur plusieurs kilomètres, avec une vitesse de pointe de 70 à 90 km/h et peut ainsi échapper aux prédateurs. Encore faut-il pour cela rester à l'affût du danger. Or ces jeunes chitals mâles ont l'esprit ailleurs : ils s'entraînent au combat avant la saison des amours, inconscients du danger qui guette.

Ces chitals se battent et ne voient pas les lionnes qui les guettent

Symboles de courage et de force, les lions ont toujours été admirés. Ces animaux emblématiques ont un corps puissant - dans la famille des félins, ils sont les deuxièmes en taille après les tigres - et leurs rugissements peuvent être entendus à 8 km à la ronde. 

Les lionnes chassent pour le clan. Elles travaillent souvent ensemble pour s'attaquer aux antilopes, gnous et autres grands animaux des prairies ouvertes. Beaucoup de ces animaux étant plus rapides que les lions, le travail d'équipe est payant. 

Après la chasse, l'effort collectif dégénère souvent en querelles pour le partage de la proie, les lionceaux se retrouvant au bas de la hiérarchie. Les lionceaux n'aident pas à chasser avant l'âge d'un an environ. Une lionne peut avaler en un seul repas l'équivalent de 20 % de son poids. Un chital de 70 kilogrames lui assure de se nourrir pendant trois ou quatre jours.

Ces informations de référence ont initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

loading

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2024 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.