Animaux

Un coyote aux yeux bleus observé pour la première fois en Californie

L'animal, très rare, a été observé dans le Point Reyes National Seashore, en Californie, par un photographe et guide animalier.

De Callie Broaddus

« Un coyote ! », s'écrit le guide et photographe animalier Daniel Dietrich, avant de lâcher ses jumelles et de mettre pied au plancher.

À à peine 1 km de distance, un coyote se réveille près de la route principale du Point Reyes National Seashore.

Alors que Daniel Dietrich rapproche un peu plus le véhicule, le canidé se leve lentement et s'éloigne tranquillement en direction des épaisses broussailles. Il s'arrête un instant sur une pierre pour nous regarder. Quelques secondes plus tard, il disparaît dans les hautes herbes.

Il n'est pas rare d'apercevoir un coyote en Amérique du nord : l'animal, qui est l'un des plus grands prédateurs du territoire, s'est établi aux quatre coins de la région ces dernières décennies.

Pourtant, en regardant les photos prises ce jour-là, le photographe est resté sans voix : l'animal avait les yeux d'une couleur bleue-grise.

 

LE RÉSULTAT D'UNE MUTATION GÉNÉTIQUE ?

« Je n'ai jamais vu cela », a déclaré Juan J. Negro, chercheur senior au Conseil supérieur de la recherche scientifique de Séville, en Espagne, qui étudie la coloration animale depuis 25 ans.

Alors que les chiens domestiques, élevés depuis 8 000 ans par les Hommes peuvent avoir des yeux bleus et verts, les coyotes eux ont des yeux couleur or. Seuls les bébés coyotes naissent avec des yeux tirant vers le bleu, mais ceux-ci deviennent ensuite jaunes vers l'âge de six semaines.

En général, les yeux des mammifères et des oiseaux sauvages ne sont que d'une seule couleur. Mais chez certaines espèces, en particulier les oiseaux, la couleur des yeux peut varier selon le sexe, l'âge et la maturité sexuelle des individus.

« Les couleurs étranges ou inhabituelles sont parfois le résultat d'une mutation », a indiqué Juan J. Negro. Les mammifères sauvages aux yeux bleus, comme ce coyote, seraient très rares : un individu sur un million serait concerné.

Si connaître la proportion exacte d'animaux qui présentent cette couleur d'yeux n'est peut-être pas possible, Stan Gehrt, explorateur National Geographic et spécialiste des coyotes des villes à l'Université de l'Ohio, peut confirmer que les yeux bleus sont rares chez les animaux sauvages.

« Nous avons marqué et observé plus d'un millier de coyotes [adultes] dans la région de Chicago », a-t-il expliqué. « Nous n'avons jamais observé de coyotes avec des yeux d'une couleur autre que or ».

Il y a peu de chances que l'animal de Point Reyes soit un hybride, c'est-à-dire le descendant d'un coyote et d'un chien ou d'un coyote et d'un loup. Si le phénomène a été observé dans la partie est de l'Amérique du nord, il est plus rare dans l'ouest.

Tout comme Juan J. Negro, Stan Gehrt pense que les yeux bleus du coyote sont le résultat d'une mutation génétique. Pour lui, cette explication est entièrement plausible car il existe peu de gènes associés à une couleur bleu des yeux.

 

UNE CARACTÉRISTIQUE RARE

Camilla Fox, fondatrice et directrice générale du Project Coyote, supporte également la théorie de la mutation. Le siège de cette organisation à but non lucratif et qui défend les coyotes se trouve à une heure de route de l'endroit où le photographe avait repéré l'animal.

C'était la première fois que Camilla et les membres du conseil consultatif scientifique de Project Coyote qui ont regardé les photographies voyaient un coyote aux yeux bleus.

Tandis que certains membres du conseil n'étaient pas convaincus que les yeux du canidé soient véritablement bleus, Camilla Fox affirme que « ce qui est évident, c'est que cette caractéristique est extrêmement rare ».

La fondatrice du Project Coyote espère que les photographies du canidé de Point Reyes permettra aux humains de changer d'avis sur les coyotes et de se rendre compte des similarités qu'ils partagent avec les chiens domestiques. De manière générale, les coyotes ne sont pas protégés par la loi : chaque année, au moins 400 000 canidés sont tués aux États-Unis par les chasseurs et les agences gouvernementales.

« Nous aimons et adorons les chiens tandis que nous persécutons les coyotes. Et c'est bien ce qui ne va pas ».