Un élan défend son petit face à des loups affamés

Le but de cette courageuse mère est de détourner l'attention des loups pour qu'ils ne repèrent pas son petit, caché dans les hautes herbes.

De Rédaction National Geographic
Un élan fait preuve de courage en défendant son petit de l'attaque de loups affamés

Les élans sont les plus grands de tous les cervidés. Les mâles sont immédiatement reconnaissables à leurs énormes bois, qui peuvent atteindre 2,5 mètres d'un bout à l'autre. Les élans ont un long visage et un museau qui pend au-dessus de leur menton. Un lambeau de peau, appelé cloche, se balance sous la gorge de chaque orignal.

Les élans sont si grands qu'ils préfèrent brouter des herbes et des arbustes plus hauts, car il leur est difficile de baisser la tête au niveau du sol. En hiver, ils se nourrissent d'arbustes et de pommes de pin, mais ils raclent aussi la neige avec leurs grands sabots pour dégager des zones où ils peuvent brouter mousses et lichens. 

En été, la nourriture est beaucoup plus abondante dans les régions septentrionales de l'Amérique du Nord, de l'Europe et de l'Asie. Lorsque la glace fond, on voit souvent des élans dans les lacs, les rivières ou les zones humides, se nourrissant de plantes aquatiques à la surface et sous la surface. Ces magnifiques animaux sont à l'aise dans l'eau et, malgré leur taille imposante, sont de bons nageurs. Des chercheurs ont pu les observer progresser sur plusieurs kilomètres à la fois, et ils peuvent même s'immerger complètement, restant sous l'eau pendant 30 secondes ou plus.

Les élans sont tout aussi agiles sur terre. Ils peuvent courir jusqu'à 55 kilomètres par heure sur de courtes distances, et trotter régulièrement à 30 kilomètres par heure.

Les mâles mugissent bruyamment pour attirer les femelles en septembre et octobre. Habituellement solitaires, ils peuvent se rassembler à cette époque de l'année pour combattre d'autres mâles, afin d'obtenir les faveurs des femelles. Après l'accouplement, mâles et femelles se séparent jusqu'à l'année suivante. Bien qu'ils puissent occasionnellement se nourrir sur le même terrain, ils ont tendance à s'ignorer.

Les femelles donnent naissance à un ou deux petits au printemps, chacun pesant environ 10 kg. Ces juvéniles grandissent rapidement et peuvent dépasser un humain à l'âge de cinq jours seulement. Les faons restent avec leur mère jusqu'à la saison des amours suivante. Incapables de semer des prédateurs, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessus, ils ont tendance à se cacher face au danger.

Lire la suite

Vous aimerez aussi

Animaux
Un élan fait preuve de courage en défendant son petit de l'attaque de loups affamés
Animaux
Deux lions face à un gnou : un combat inégal ?
Animaux
La redoutable mygale babouin est-elle dangereuse pour l'Homme ?
Animaux
Des crocodiles du Nil en embuscade dévorent de jeunes gnous
Animaux
Ce marsupial n'a aucune chance face au crocodile marin

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2021 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.