Une nouvelle espèce de rainette jaguar découverte au Brésil

Cet amphibien serait déjà menacé d’extinction.

De Elaina Zachos
Les chercheurs ont découvert une nouvelle espèce de rainette, la rainette jaguar, le long d'une ancienne autoroute au Brésil.

Les chercheurs ont fait la découverte d'une nouvelle espèce de rainette dans un endroit insolite : une section d’une ancienne autoroute au Brésil.

Lorsque les herpétologues ont entendu pour la première fois le cri d'une rainette mâle dans les forêts tropicales d’Amazonie, ils ont supposé que ce son inconnu appartenait à une nouvelle espèce animale. Rafael de Fraga, herpétologue à l’Institut national brésilien de recherche amazonienne, et ses collègues ont confirmé la découverte d'une nouvelle espèce par des analyses génétiques.

Les chercheurs ont nommé cette espèce Scinax onca, ou rainette jaguar, en raison des tâches qui parsèment sa peau et rappellent les grands félins qui dominent la chaîne alimentaire de ces forêts.

« Durant les expéditions d’échantillonnage, nous avons aussi eu la chance de repérer plusieurs jaguars » déclare Fraga, indiquant que l'observation de ces animaux avait perturbé quelques membres de son équipe. Mais selon lui, l'autoroute est bien plus dangereuse que les jaguars. « Beaucoup de gens sont morts dans des accidents de la route ou à cause d'effondrement de ponts. »

Cette nouvelle espèce de grenouille est la 27e espèce de Scinax - genre auquel appartiennent les rainettes à museau aplati, connue dans le bassin amazonien. Plus de 800 espèces de rainettes sont répertoriées dans le monde.

Le point de confluence des rivières Rio Purus et Rio Madiera, où vit cette espèce de grenouille « est unique d'un point de vue biologique », explique Fraga. Elle abrite en effet de nombreuses espèces animales, y compris une espèce de rainette tropicale apparentée, la Scinax iquitorum.

 

À PEINE DÉCOUVERTE ET DÉJÀ MENACÉE

On sait peu de choses sur cette nouvelle espèce décrite dans une récente étude publiée par le journal Zookeys.

La rainette jaguar aux yeux oranges mesure moins de 5 centimètres et son entrejambe blanche est tachée de noir. Elle est aussi sexuellement dimorphe : dans le cas des rainettes jaguar, les femelles sont plus grandes que les mâles.

« Cette découverte n’est pas une grande surprise, mais elle indique une volonté de mieux connaître la faune et la flore brésiliennes », déclare Darrel Frost, conservateur émérite au Muséum américain d'histoire naturelle, qui n’a pas participé à cette étude.

Bien que de nouvelles espèces soient découvertes chaque jour en Amazonie, beaucoup d'entre elles disparaissent avant même d'être identifiées par les chercheurs. Les amphibiens disparaissent à un rythme alarmant, notamment à cause de la présence de champignons parasites et des campagnes de déforestation.

De Fraga considère que la rainette en question est (déjà) une espèce menacée, entre autres par les plans d’aménagement de l’autoroute abandonnée, qui entraîneraient la destruction de l’habitat de nombreuses espèces.

« Nous ne nous sommes pas contre l’aménagement de l’autoroute car beaucoup de riverains sont complètement isolés et éloignés des hôpitaux et des commodités », ajoute Fraga.

« Mais il est inquiétant de voir la région réaménagée sans se soucier des conséquences que cela peut avoir sur la biodiversité. »

Lire la suite