Aventure

Alex Honnold bat un nouveau record d'ascension d'El Capitan

Des grimpeurs de vitesse chevronnés ont réalisé l'impensable en atteignant le sommet d'El Capitan par la voie la plus longue en moins de deux heures. Jeudi, 7 juin

De Jayme Moye

Le 6 juin 2018, dans le parc national de Yosemite en Californie, Alex Honnold et Tommy Caldwell ont réalisé ce qui semblait être impossible : parvenir au sommet d'El Capitan en 1 heure 58 minutes et 7 secondes, en empruntant le Nose, une voie longue de 914 mètres. « C'est comme battre le record d'un marathon achevé en deux heures, mais à la verticale », indique Hans Florine, qui a été le premier en 2002 à réaliser l'ascension via le Nose en moins de trois heures avec son compagnon d'escalade Yuji Hirayama.

Le Nose est considéré comme l'une des plus grandes voies d'escalade sur Terre. Elle court sur toute la hauteur de la paroi d'El Capitan, une énorme formation de granite. Cette voie est la particularité la plus reconnaissable du monolithe. Au printemps, des alpinistes aventuriers du monde entier viennent tester leur courage. Pour la majorité d'entre eux, 5 à 6 jours sont nécessaires pour réaliser l'ascension de cette paroi particulièrement difficile. Ils passent alors la nuit au-dessus du sol, dans des portaledges ancrés dans la roche. L'élite des grimpeurs se fixe comme objectif de réaliser l'ascension en une journée. Pour Alex Honnold et Tommy Caldwell, l'ascension s'apparente à une séance d'entraînement matinale. « Je ne trouvais pas que nous avions été rapides », a déclaré Alex Honnold à propos de leur dernière tentative de record. « Lorsque je suis arrivé au sommet et que j'ai lu 1 heure 57 minutes, je me suis dit « allez, allez, allez ! » ».

 

UNE COURSE À LA MONTRE VIEILLE DE 40 ANS

Le premier record d'ascension du Nose date de 1975, lorsque les alpinistes Jim Bridwell, John Long et Billy Westbay, ont atteint le sommet en moins de 24 heures. Avant, plusieurs jours, au mieux, étaient nécessaires à l'ascension de la paroi. Si les alpinistes ne se sont pas chronométrés, John Long estime que l'ascension a duré à peine 15 heures. Elle fut la première à figurer dans le livre des records officieux du Nose.

« Depuis les années 1960, des alpinistes à Yosemite comme Royal Robbins avaient pour projet de réaliser l'ascension en heures et non plus en jours », a déclaré John Long. « Dans les années 1970, l'ascension des autres grosses formations rocheuses avait été réalisée sur une journée. Le Nose était la dernière sur la liste. C'était aussi la plus grosse, la plus célèbre et la plus intimidante ».

Ce n'est qu'au début des années 2000 que l'escalade de vitesse sur le Nose a commencé à susciter l'intérêt du public, lorsque l'un des alpinistes les plus influents, Dean Potter s'y est intéressé. À l'époque, le record était détenu par Hans Florine et Peter Croft, qui avaient réalisé l'ascension en 4 heures et 22 minutes. En 2001, Dean Potter et son partenaire d'escalade Timmy O'Neill battent le record, atteignant le sommet en 3 heures 59 minutes et 35 secondes. Deux semaines plus tard, accompagné de Jim Herson, Hans Florine tente de récupérer le record : chose faite avec un temps de 3 heures 57 minutes et 27 secondes. Trois jours plus tard, Dean Potter et Timmy O'Neill leur retournent la faveur, réussissant l'ascension du Nose en 3 heures 24 minutes et 20 secondes. « C'était un moment décisif », se souvient Hans Florine. « Des gens venaient au pied d'El Capitan pour nous voir. Nous entendions leurs encouragements à plus de 600 mètres d'altitude. C'était vraiment sympa ».

En 2002, Hans Florine réalise l'ascension de la paroi en moins de trois heures, avec Yuji Hirayama, l'un des meilleurs grimpeurs libres de son époque. La course pour le Nose est lancée. Pendant 10 ans, quelques-uns des meilleurs grimpeurs au monde comme Dean Potter, Sean Leary et les frères allemands Alexander et Thomas Huber, se sont succédés pour tenter de battre le record d'Hans Florine. Plusieurs films ont été réalisés sur le sujet, notamment par Peter Mortimer et Josh Lowell, les fondateurs de REEL Rock.

En 2016, Hans Florine annonce dans son livre On the Nose: A Lifelong Obsession with Yosemite’s Most Iconic Climb (Sur le Nose : l'ascension la plus icônique de Yosemite et l'obsession d'une vie) qu'il ne tentera plus de battre le record de l'ascension du Nose, établi en 2 heures 23 minutes et 46 secondes et qu'il détient depuis 2012 avec Alex Honnold. En octobre 2017, un nouveau record tombe : 2 heures 19 minutes et 44 secondes, établi par l'incroyable grimpeur de Yosemite Brad Gobright et Jim Reynolds, membre du Yosemite Search and Rescue.

 

UNE PRÉPARATION INTENSIVE

C'est ce nouveau record qui a poussé Alex Honnold à retenter l'exploit avec son partenaire Tommy Caldwell. « Depuis 2012, lorsque j'ai établi le record d'ascension avec Hans, je me disais que c'était possible de le faire en moins de 2 heures », a confié Alex Honnold. « Lorsque Brad et Jim ont finalement battu le record, il était temps de réessayer ».

Les deux alpinistes ont commencé à s'entraîner ensemble sur le Nose en mai 2018. Si Tommy Caldwell découvrait l'escalade de vitesse, il connaissait déjà Yosemite. En 2005, il était devenu la 3e personne à réaliser l'ascension en escalade libre du Nose, aux côtés de Beth Rodden. En escalade libre, les grimpeurs n'utilisent pas de cordes ou d'équipements pour s'aider lors de l'ascension, mais uniquement pour se protéger. Tommy Caldwell est également le premier grimpeur à avoir réussi l'ascension en escalade libre d'autres parois imposantes de Yosemite et d'autres sommets notables. Mais il est surtout connu pour avoir passé 19 jours sur le Dawn Wall d'El Capitan, une voie d'escalade située juste à droite du Nose. Le 14 janvier 2015, Tommy et son partenaire Kevin Jorgeson parviennent finalement au sommet, réussissant ainsi la première ascension libre d'une des parois les plus difficiles au monde.

Alex Honnold et Tommy Caldwell font de l'escalade ensemble depuis plusieurs années et ont donc plusieurs ascensions à leurs actifs. La plus mémorable d'entre elles fut la première ascension du Fitz Traverse après cinq jours d'effort intense pour traverser la crête du cerro Fitz Roy, en Patagonie. Leur ascension du Nose en moins de deux heures intervient après plusieurs semaines d'entraînements intensifs à Yosemite. Au total, entre mai et début juin, ils auront réalisé une douzaine d'ascension du Nose. Au cours de deux de leurs entraînements, celui du 30 mai et du 4 juin, ils ont même battu le record, en 2 heures 10 minutes et 15 secondes et 2 heures 1 minute et 50 secondes respectivement.

« L'important avec l'escalade de vitesse, c'est de déterminer les points faibles pour pouvoir s'améliorer », explique Alex Honnold. « Je pense que Tommy est un excellent partenaire parce qu'une fois au sommet, nous débriefions sur l'ascension et nous passions la majeure partie de la descente à en parler. Au cours de la journée, nous nous posions des questions, passions tout en revue pour tenter de voir où il était possible de s'améliorer ».

 

UNE ASCENSION RECORD

Lorsque les deux grimpeurs s'élancent le 6 juin à la poursuite d'un 3e record, Alex Honnold était confiant et ne doutait pas qu'ils puissent établir un record en passant sous la barre des deux heures. Mais tout se déroulerait-il assez bien pour le permettre ? Beaucoup de choses peuvent se passer sur une ascension de près de 1000 mètres et donc faire perdre un temps précieux, comme coincer une corde et devoir redescendre pour la libérer (comme cela s'est produit le 4 juin) ou avoir à doubler un autre groupe de grimpeurs. De plus, Tommy était rentré du Texas la veille à 22 heures.

Mais Alex Honnold n'avait pas besoin de s'inquiéter. Certes, il y a eu des imprévus, comme doubler les quatre groupes de grimpeurs dont un groupe de Japonais qui ne parlaient pas anglais au Great Roof, l'une des sections les plus difficiles de la voie. Tommy a aussi fait tomber un jumar, une importante pièce d'équipement. Mais, malgré ces imprévus, les deux grimpeurs ont réussi à améliorer leur temps de 3 minutes et trente secondes, établissant donc un nouveau record sous la barre des deux heures. « Tout ne s'est pas déroulé à la perfection », a confié Alex Honnold. « C'est comme ça. Mais nous avons atteint notre objectif ».

Même s'il reste encore quelques semaines avant la fin de la saison d'escalade à Yosemite, Alex Honnold et Tommy Caldwell ne vont pas tenter de battre ce nouveau record de sitôt. « Je pense que l'ascension la plus rapide du Nose pourrait avoisiner 1h30. Mais je ne vois pas l'intérêt de le faire maintenant », confie Alex Honnold.

Mais cela pourrait changer si un nouvel adversaire s'attelait à cette tâche. Encore faut-il qu'ils aient l'expérience et les compétences de l'équipe Honnold-Caldwell... « Je pense que ce record peut tenir bon pendant 10 ou 15 ans », prévoit Alex Honnold. « L'avenir nous le dira ».

Lire la suite