LA NOUVELLE COURSE À LA LUNE

Une nouvelle course à la Lune est lancée. Et grâce à l’essor technologique, elle est aujourd’hui à la portée de tous.

Pendant deux décennies, la course à la Lune n’a opposé que deux concurrents : les États-Unis et l’URSS. Et c’est finalement l’Américain Neil Amstrong qui a foulé le sol lunaire en premier, devant les yeux ébahis du monde entier, le 21 juillet 1969. Depuis les années 1990, la Chine a également fait son entrée dans la conquête spatiale, bientôt rejointe par huit autre concurrents. Aujourd'hui, ce sont les sociétés privées qui entrent dans la course.

CONTINUER POUR AFFICHER LES AUTRES ÉLÉMENTS

1957
SPOUTNIK

L'URSSS est la première nation à mettre en orbite un satellite artificiel le 4 octobre 1957. Spoutnik est mis en orbite par la fusée R-7.

1961
Discours de John F. Kennedy

Après la série de satellites lancés par l'URSS au tout début de la conquête spatiale, John F. Kennedy annonce à la nation américaine l'objectif d'envoyer "un homme sur la lune".

Kennedy donne son célèbre discours devant le Congrès américain.

1969
L'homme a marché sur la Lune

La conquête spatiale atteint son paroxysme lorsque les États-Unis parviennent à faire marcher deux hommes sur la Lune.

Neil Armstrong et Edwin "Buzz" Aldrin font un petit pas pour l'homme mais un grand pas pour l'humanité.

1970
Lunokhod 1

Le premier des deux rovers envoyés sur la Lune par l'Union soviétique dans le cadre du programme Lunokhod collecte des données sur la composition du sol lunaire et sa topographie. Le second rover alunit en 1973.

La partie supérieure du rover s'ouvrait pour charger les batteries solaires.

1971
Apollo 15 LRV

La mission Appolo 15 est une mission habitée du programme Apollo. C’est la première mission faisant intervenir le rover lunaire pour prendre des photographies, collecter des échantillons et conduire des expérimentations. Il a parcouru 27,9 kilomètres.

Les roues étaient faites de cordes de piano recouvertes de zinc.

1972
Apollo 16, 17

L'année suivante, les États-Unis lancent deux nouvelles missions LRV qui traversent la surface lunaire sur près de 65 kilomètres.

John Watts Young, astronaute et pilote de la mission Apollo 16 recueillant des échantillons lunaires.

PLUS DE 30 ANS PLUS TARD...

2007
Google annonce le prix Lunar XPrize

La privatisation de la conquête lunaire s'accélère avec la création d'un concours technologique dont le prix est de 20 millions de dollars (un peu plus de 17 millions d'euros). Pour gagner, une équipe doit construire une sonde spatiale, la faire décoller à au moins 500 mètres du sol et collecter les images et vidéos en haute résolution prises durant le vol.

2010
Privatisation de la course à la Lune

Plus de 25 équipes du monde entier ont pris part au Google Lunar XPrize

2013
Yutu

De son côté, le gouvernement chinois s'est lui aussi lancé dans l'exploration lunaire en posant sur la lune un rover équipé d'un radar capable de mesurer les couches souterraines du sol lunaire.

La partie supérieure du rover s'ouvrait pour révéler des panneaux solaires et des instruments.

2017
Les finalistes

Après une dangereuse descente sur un terrain particulièrement risqué, les concurrents au XPrize qui ont respecté les délais et sont toujours dans la course espèrent parcourir les 500 mètres requis et pouvoir envoyer les images demandées à la Terre pour prétendre au prix.

De gauche à droite : Moon Express (États-Unis), SpaceIL (Israël), Hakuto (Japon), Synergy Moon (international), et TeamIndus (Inde)

Tous les concurrents doivent lancer leur sonde avant le 31 décembre 2017. La réussite d'une des équipes marquerait un véritable tournant dans la privatisation de la conquête spatiale.

MANUEL CANALES, RYAN T. WILLIAMS, EVE CONANT, ELENA SHEVEIKO, NGM STAFF. GRAPHISME : TOMÁŠ MÜLLER


PHOTOS, (DE HAUT EN BAS) : OFF/AFP/GETTY IMAGES; SCIENCE HISTORY IMAGES/ALAMY STOCK PHOTO; NASA/ULLSTEIN BILD VIA GETTY IMAGES; CORBIS VIA GETTY IMAGES; XPRIZE


SOURCES : LAVOCHKIN ASSOCIATION, RUSSIE ; NASA ; UNVERSITÉ D'ÉTAT DE L'ARIZONA ; INSTITUT DE TÉLÉCOMMUNICATION ET DE TECHONLOGIE DE PÉKIN ; OBSERVATOIRES NATIONAUX D'ASTRONOMIE, ACADÉMIE DES SCIENCES CHINOISE ; XPRIZE ; MOON EXPRESS ; SPACEIL ; HAKUTO ; SYNERGY MOON ; TEAMINDUS

arrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upchevron-upchevron-leftchevron-rightchevron-upclosecomment-newemail-newfullscreen-closefullscreen-opengallerygridheadphones-newheart-filledheart-openmap-geolocatormap-pushpinArtboard 1Artboard 1Artboard 1minusng-borderpauseplayplusreplayscreensharefacebookgithubArtboard 1Artboard 1linkedinlinkedin_inpinterestpinterest_psnapchatsnapchat_2tumblrtwittervimeovinewhatsappspeakerstar-filledstar-openzoom-in-newzoom-out-newslidesreadwatch