Environnement

Comment les Pays-Bas sont devenus la Silicon Valley de l'agriculture

À la pointe de l'innovation, ce pays prépare et incarne le futur de l'agriculture. Jeudi, 9 novembre

De Heidi Schultz

Comment les Pays-Bas sont-ils devenus l'un des premiers producteurs de tomates et le premier exportateur d'oignons et de pommes de terre au monde ? Avec plus de la moitié de sa superficie consacrée à l'agriculture, ce pays est un pionnier en matière d'horticulture sous serre. Les agriculteurs néerlandais mettent au point des méthodes innovantes qui permettent de produire davantage de nourriture avec moins de ressources. Ces techniques sont de plus en plus pertinentes compte tenu du changement climatique et des ravages causés par les sécheresses et inondations de plus en plus spectaculaires sur l'agriculture traditionnelle, sans compter une population mondiale qui devrait atteindre 10 milliards d'habitants à l'horizon 2050.

Le paysage hollandais est composé de serres qui réduisent l'utilisation de gaz, d'électricité, d'eau et d'émissions de gaz à effet de serre tout en optimisant le recours à la lumière solaire et le recyclage des nutriments. Les innovations vont jusqu'à la conception des bâtiments eux-mêmes, à travers les matériaux de construction, l'éclairage, les circuits thermiques et la climatisation.

Toutes les techniques ne font pas nécessairement appel aux technologies de pointe : certaines misent sur le pouvoir de la nature. Afin de réduire le recours aux pesticides, de nombreux producteurs se tournent vers ce que l'on appelle la « lutte biologique » pour protéger leurs cultures. Ils comptent ainsi sur les insectes, les mites et les vers microscopiques pour dévorer les insectes nuisibles.

Le commerce de produits et de fleurs repose lui aussi sur la technologie de pointe. Les ateliers de conditionnement qui fonctionnent 24h/24 et l'automatisation accrue des terminaux de frets du port de Rotterdam permettent au pays de conserver son rang de deuxième exportateur mondial de denrées alimentaires (en termes de valeur), après les États-Unis.

Aujourd'hui, le pays exporte également son savoir et sa technologie. Le gouvernement, les universités, les instituts de recherche ainsi que les cultivateurs et éleveurs privés prennent part à des projets de production alimentaire dans le monde entier. L'exportation de ces connaissances a aussi lieu sur le sol néerlandais, dans les campus universitaires où des milliers d'étudiants venus du monde entier se diplôment en vue de résoudre les enjeux liés à l’innocuité des aliments dans leur pays d'origine.

 

Cet article a été écrit dans le cadre de nos reportages Urban Expeditions, une initiative rendue possible grâce à une subvention de United Technologies à la National Geographic Society.

Lire la suite