Environnement

L'Inde frappée par une tempête de poussière meurtrière

Une tempête de poussière a récemment balayé l'Inde, causant la mort de plus de 100 personnes, ce qui en fait l'une des plus meurtrières qu'a connu le pays. Vendredi, 4 mai

De Sarah Gibbens

Alors que la saison de la mousson va bientôt commencer en Inde, la partie nord du pays est déjà victime de catastrophes naturelles. Une énorme tempête de poussière a traversé la région mercredi soir, causant la mort d'au moins 100 personnes.

Selon les journaux locaux, plusieurs imposantes structures n'ont pas résisté à la violence du vent et ont tué ou blessé des dizaines de personnes qui se trouvaient sur leur chemin.

Chaque année, des tempêtes de poussière se forment dans la région. Mais l'intensité de cette dernière tempête a pris les autorités par surprise.

Auparavant, les tempêtes de poussière provoquaient rarement la mort de plus d'une dizaine de personnes.

Hemant Gera, secrétaire pour la gestion des catastrophes et des secours au Rajasthan, a déclaré à la BBC qu'il n'avait jamais vu une tempête de cette ampleur en 20 ans à ce poste.

Pourquoi cette tempête enclavée a-t-elle été si meurtrière ? « La zone a été traversée la nuit par un gros orage qui a généré des vents forts tout en transportant beaucoup de poussière », a déclaré Bob Henson, météorologue et écrivain au Weather Underground. « Les vents forts étaient probablement des rafales descendantes, similaires à celles que l'on peut voir lors d'importants orages dans le centre et l'est des États-Unis ».

Comme son nom l'indique, une rafale descendante est caractérisée par des courants d'air descendants et intenses qui se forment pendant les orages. Ces rafales sont à l'origine de quelques-unes des plus fortes rafales de vent sous tous les régimes climatiques. Lorsque l'air descendant touche le sol, il se déplace vers l'extérieur et recule.

Les rafales descendantes peuvent s'étendre sur plus de 320 km, mais certaines sont plus concentrées et peuvent seulement toucher une zone de 1,6 km. Les rafales descendantes qui s'étendent sur moins de 4 km sont appelées micro-rafales.

Pour Bob Henson, ce n'est pas la poussière qui serait responsable de l'intensité de la tempête, mais plutôt l'air sec.

Des météorologues ont confié au journal indien Hindustan Times que les températures dans la région étaient inhabituellement élevées, ce qui aurait eu une incidence sur l'intensité de la tempête. La semaine dernière, il faisait 45°C au Rajasthan.

Pour Ken Waters, spécialiste des tempêtes de poussière au National Weather Service, ce n'est pas la poussière qui doit être tenue responsable des décès, mais plutôt le vent.

« [Les tempêtes de poussière] posent surtout des problèmes au niveau des transports. La poussière peut vous prendre par surprise et vous n'avez plus aucune visibilité. Vous ne savez même pas que vous êtes sur une route », a-t-il expliqué, ajoutant que les tempêtes de poussières peuvent aussi avoir des conséquences sur la santé.

Lire la suite