Environnement

Une mousson particulièrement meurtrière a déjà fait 400 morts en Inde

Les pluies diluviennes liées à la période de la mousson ont déjà fait 400 morts dans l’État indien, selon le dernier bilan. lundi 20 août 2018

De Juliette Heuzebroc
Varanasi, Inde - 11 août 2011: des rickshaws et un passager avec une valise tentent de traverser une rue centrale de Varanasi en dépit des fortes pluies de mousson et du niveau d'eau, de plus en plus dangereux à cause de la vitesse de la montée des eaux.

Le Kerala, État indien situé dans le sud-est du pays, connaît des pluies diluviennes depuis la fin du mois de mai, soit le début de la période de mousson. Ces pluies sont à l’origine de nombreux glissements de terrain et surtout d’inondations ravageant villages et infrastructures sur leur passage. Il s’agit des pires inondations de ces 100 dernières années. Selon un dernier bilan, le nombre de victimes dans la région s’élèverait à 400 personnes.

Le bilan humain et matériel est loin d’être définitif puisque les fortes pluies sont encore prévues jusqu’au 23 août. Les autorités estiment qu’aucun chiffre définitif ne pourra être énoncé tant que l’eau ne se sera pas retirée, bien que la décrue ait déjà commencé.

Plus de 725 000 personnes ont dû quitter leurs domiciles et ont été relogées dans 5 645 camps d’urgence. Beaucoup d’habitants de la zone sont toujours dans des situations périlleuses ; environ 10 000km de route et plus d’une centaine de ponts ont été endommagés, rendant difficile l’intervention des secours. Certains villages ont même été coupés du monde pendant plus de quatre jours. Des équipes de l’armée de terre, de mer et de l’air ont été déployées, allant jusqu’à fournir les zones isolées en eau potable par largage en hélicoptère.

D’après les dernières informations des autorités, un millier de personnes seraient toujours bloquées. La situation sanitaire reste également une source d’inquiétude, le gouvernement craignant la contamination des sources d’eau potable. Si les dégâts complets restent à évaluer, le Premier ministre indien, Narendra Modi, a d’ores et déjà annoncé une aide immédiate de 75 millions de dollars.

Depuis le début de la mousson, 868 personnes seraient décédées à travers sept états du pays. Si ces événements sont particulièrement violents, ils ne sont pas sans rappeler les inondations qui avaient ravagé l’Inde, le Népal et le Bangladesh l’an passé et qui, selon la RTBF, avaient fait 1 500 morts sur l’ensemble des 3 territoires.

Lire la suite