Environnement

De mystérieux cratères sont apparus dans la mer de Beaufort

Ces étranges structures sont-elles le fait de la fonte des glace, des phoques ou d'autre chose ?

De Stephen Leahy
Qu'est-ce qui a bien pu former ces étranges cratères dans la mer de Beaufort ?

Alors qu'il survolait l'est de la mer de Beaufort dans le cadre de l'Opération IceBridge de la NASA, le scientifique John Sonntag a pris des photos d'un phénomène jamais observé auparavant : des sortes de cratères dans la glace.

Si les experts s'accordent à dire que la glace sur ces photos s'est formée récemment, puisqu'elle est de couleur grise (ce qui indique qu'il y a là peu de neige), ce qui a provoqué la formation des trous est un mystère. 

« Je n'ai jamais rien vu de pareil, » explique Nathan Kurtz, scientifique participant au projet IceBridge.

L'Opération IceBridge, lancée voilà déjà dix ans, est une mission aéroportée qui survole chaque année les régions polaires et utilise divers instruments pour mesurer les changements observables dans les calottes glaciaires, sur la banquise et les glaces marines. Et avec le réchauffement climatique, les changements à observer sont d'année en année plus nombreux dans les régions polaires. 

L'hiver dernier, l'Arctique a perdu 1.16 million de kilomètres carrés de glace par rapport aux hivers précédents. De fait les quatre derniers hivers ont vu moins de glace se former que les normales maximales observées de 1981 à 2010.

lancer le diaporama

Ces étranges crevasses pourraient être liées au réchauffement climatique rapide dans la région arctique, qui a connu des températures particulièrement élevées durant tout l'hiver. « La glace qui se forme se solidifie moins qu'auparavant et présente davantage d'ouvertures qui peuvent geler à nouveau, » explique Walt Meier, un scientifique du National Snow and Ice Data Center.

Walt Meier estime qu'il est peu probable que ces cratères soient le résultat d'impacts de météorites, puisque les trous sont assez proches les uns des autres.

L'explication la plus probable est sans doute l'activité des phoques, connus pour ronger la glace, créer des trous et s'y glisser pour plonger ou au contraire remonter à la surface. « Si en revanche les trous font moins de deux mètres de large, les marques les entourant sont sûrement dues aux mouvements naturel des vagues créés par les phoques lorsque ceux-ci refont surface. »

lancer le diaporama

Une autre hypothèse est la remontée des eaux chaudes vers la surface, parce que cette partie de la mer de Beaufort est peu profonde. 

Mais pour Don Perovich, géophysicien au Dartmouth College, cette théorie n'est sans doute pas la bonne car les effets d'un tel phénomène seraient selon lui plus importants. Lui aussi penche pour l'hypothèse des phoques. « À mon avis les phoques repoussent la glace pour se frayer un chemin, rendant par conséquent la glace plus épaisse à l'intérieur du trou. »

« Ces images sont fascinantes, » conclut-il.

Lire la suite