Environnement

Environnement : Jakarta s'enfonce de 30 centimètres par an

Jakarta, la capitale indonésienne, s'enfonce en-dessous du niveau de la mer. Le résultat de pompage d'eau illégal combiné à la montée des eaux et au changement climatique.

De Brian Clark Howard
Photographie De Sean Gallagher
Des enfants jouent dans les ruines inondées d'un immeuble abandonné après la montée des eaux en janvier 2017. Avec la montée des eaux, des quartiers entiers de Jakarta sont fréquemment inondés, y compris durant la saison sèche, qui dure de juillet à octobre.

Le photographe Sean Gallagher a voyagé à Jakarta pour documenter les défis climatiques auxquels la capitale indonésienne doit faire face. La ville connaît depuis de nombreuses années des inondations conséquentes et régulières, dont un déluge qui en 2007 a causé le déplacement de plus de 300 000 personnes. Mais la situation semble s'aggraver un peu plus chaque année. Selon The Jakarta Post, capitale de l’Indonésie, qui compte 8,5 millions d’habitants, s’enfonce de plusieurs centimètres par an dans les eaux.

Un récent reportage publié par le New York Times attire à nouveau l'attention du public sur le sort de cette grande ville.

Un employé municipal retire les déchets d'un canal de drainage dans le centre de Jakarta en avril 2013.

« En fait, Jakarta s'enfonce plus rapidement que n'importe quelle autre grande ville. Plus rapidement même que le niveau de la mer n'augmente. Si rapidement que les pluies les plus anodines inondent les quartiers et font disparaître les entrées des bâtiments, qui sont comme avalés par la Terre, » écrit le New York Times. « La principale cause : le pompage de l'eau excessif et illégal, qui assèche les aquifères sous-terrains. C'est un peu comme dégonfler un coussin géant supportant un édifice. »

Gallagher le reportait déjà en 2013 : « Jakarta est ravagé par les flots, conséquence d'un grand nombre de facteurs, comme la montée du niveau de la mer, les catastrophes climatiques et le fait que la ville s'enfonce de plus de 30 centimètres par an. »

Un pêcheur traverse la rue inondé par les eaux de mer à Jakarta, en Indonésie. Plus de 10 millions de personnes vivent dans la capitale indonésienne. Aujourd'hui la ville fait face à une menace environnementale significative.

« 40 % de la ville est au-dessous du niveau de la mer, » ajoutait-il, « et le système de canalisations de la ville est obstrué par des épisodes de pollution. »

La situation ne semble pouvoir qu'empirer dans les mois et années à venir, selon le photographe.

Lire la suite