Environnement

La Colombie, ce paradis terrestre de la biodiversité

Ce pays, qui abrite 10 % de la flore et de la faune mondiales, est en passe de devenir le lieu privilégié de l'écotourisme.

De Costas Christ

Si la biodiversité terrestre devait être résumée à un pays, elle serait colombienne : cette nation a un extraordinaire écosystème, des montagnes enneigées aux jungles, en passant par les déserts, elle abrite 10 % des espèces floristiques et fauniques du monde. Suite à l'accord de paix marquant la fin de 60 ans de guerre civile signé l'année dernière, la Colombie est en passe de devenir la Mecque de l'écotourisme.

La paix par le tourisme n'est pas ici un slogan vide de sens. Elle se réalise à mesure que certains des 55 parcs nationaux que compte le pays, inaccessibles au cours des décennies de conflit, ouvrent désormais leurs portes aux voyageurs locaux et internationaux, et que les combattants des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) se transforment en soldats de l'écotourisme. « Notre objectif pour 2017, année internationale du tourisme durable pour le développement, était de devenir un leader mondial en matière de sauvegarde via le tourisme », explique Sandra Howard Taylor, vice-ministre colombienne du tourisme passionnée.

Le parc national Tayrona, véritable joyau de la Colombie, est l'épicentre de cette approche éclairée du tourisme. « Le parc de Tayrona est notre Yellowstone » (parc national très populaire aux États-Unis, NDLR), déclare Julia Miranda, directrice des parcs nationaux colombiens, de ce paysage riche qui s'étend des plages des Caraïbes au blanc étincelant jusqu'aux forêts montagneuses humides. « La préservation pour les générations futures est notre priorité ». Les jaguars se promènent sur le littoral sablonneux, à proximité d'une forêt tropicale sèche, l'un des paysages tropicaux les plus menacés.

Le parc national de Tayrona abrite également le peuple indigène Kogi qui vénère la nature et dont les sites sacrés compte la Ciudad Perdida, ou « cité perdue ». Les voyageurs ayant soif d'aventures peuvent partir en randonnée guidée pendant quatre jours pour rejoindre cette ancienne colonie au cœur de la jungle, bâtie dans les hauteurs montagneuses par les Kogis, des siècles avant que les conquistadors espagnols ne remodèlent leur monde.

Les bungalows de chaume sur la plage Cañaveral du parc national de Tayrona sont un excellent pied-à-terre si vous souhaitez explorer les autres merveilles du parc, que ce soit à cheval, à pied ou en kayak. Des vacances en pleine nature qui vous ouvriront les yeux et annoncent une nouvelle ère de paix pour la Colombie.

 

Costas Christ est un rédacteur primé spécialisé dans les voyages pour le magazine National Geographic Traveler. Retrouvez-le sur Twitter @CostasChrist.

Lire la suite