Environnement

L'or bleu, la bataille de l'eau

Chaque minute, cinq personnes meurent dans le monde parce qu’elles n’ont pas accès à l’eau potable.

De Romy Roynard - Rédactrice en Chef Web

Un soleil de plomb, une soif que l’on pense ne jamais pouvoir étancher. Cette marche qui semble durer des mois, alors qu’elle a commencé quelques heures plus tôt. Pas une source d’eau à l’horizon. Le temps paraît s'étirer sans fin. Un commerce, une fontaine, une rencontre et l'espoir prend corps. Puis vient la gorgée d’eau fraîche et rassérénante. Les gouttes semblent couler à grands flots dans une tranchée que l’on pensait stérile. De l’or bleu irriguant une terre aride.

Une scène de la vie quotidienne que l'on pourrait situer à Dubaï, aux États-Unis, au Japon, en Russie, en Espagne, en France... Que l'on pourrait décrire dans n'importe quel pays où l'homme n'a pas à lutter pour satisfaire sa soif.

Ressource naturelle essentielle à la vie, l’eau vient à manquer sur une planète que l’on sait bleue. Si elle est composée à 70 % d’eau, la Terre n’offre que 2.5 % d’eau douce et consommable, dont seulement 0.7 % est accessible en surface. Cette quantité dérisoire à l’échelle planétaire est suffisante pour satisfaire les besoins des espèces. Mais l’accès à cette ressource vitale est lui si inégal qu’elle ne peut que faire l’objet de conflits.

Chaque minute, cinq personnes meurent dans le monde parce qu’elles n’ont pas accès à l’eau potable. L’eau est privatisée, embouteillée et vendue quand elle devrait contribuer à la survie des êtres vivants. Les maladies hydriques affectent principalement les enfants et les adolescents et condamnent le futur avec les épidémies du passé. L’eau polluée et les environnements qu’elle rend insalubres tuent chaque année 2.6 millions d’individus, dont 90 % ont moins de 14 ans.

Dans un avenir plus ou moins proche, dans de nombreux endroits du monde, l’eau sera rare, chère et hors de portée. 

Le 28 juillet 2010, une résolution de l’ONU a fait de l’eau potable un droit humain inaliénable : « Le droit à l’eau garantit à chaque être humain de disposer pour son usage personnel et domestique d’une eau abordable et saine, en quantité suffisante, de qualité acceptable et accessible ». De 2000 à 2015, 1.6 milliard de personnes ont vu leur accès à l’eau facilité et 1.2 milliard ont été raccordées à l’eau potable. Mais la tâche reste immense et les enjeux cruciaux : 11 % de la population mondiale n’ont toujours pas accès à l’eau potable. Le changement climatique pourrait contrevenir aux efforts internationaux et soumettre 4 milliards de personnes à un stress hydrique (pénurie d’eau) d’ici 2025.

Le 20e siècle a été le théâtre d’affrontements pour l’or noir. Notre siècle pourrait être celui des massacres pour l’or bleu.

Lire la suite