Environnement

Un cachalot retrouvé mort, le ventre rempli de déchets plastiques

L'animal avait avalé des sacs en plastique, des bouteilles, des tongs et 115 gobelets en plastique.

De Laura Parker
Un cachalot retrouvé mort avec 6 kilos de plastique dans son estomac
Un cachalot retrouvé mort avec 6 kilos de plastique dans son estomac
Cet article a été réalisé en partenariat avec la National Geographic Society.

Un cachalot mort s'est échoué dans l'est de l'Indonésie. L'animal avait englouti une quantité effrayante d'ordures en plastique, comprenant 115 gobelets, 25 sacs en plastique, des bouteilles en plastique, deux tongs et un sac contenant plus de 1 000 pièces de ficelle.

Le contenu en plastique dans l’estomac de la baleine pesait au total six kilogrammes.

Selon la presse, la carcasse en décomposition de cette baleine de 9,5 mètres de long a été retrouvée lundi 19 novembre dans des eaux peu profondes à proximité de l'île Kapota, dans le parc national de Wakatobi.

« Bien que nous n’ayons pas été en mesure de déterminer la cause du décès, les faits que nous constatons sont vraiment affreux », a déclaré Dwi Suprati, coordinateur pour la conservation marine au Fonds mondial pour la nature en Indonésie à l'Associated Press.

lancer le diaporama

Les cachalots se nourrissent principalement d’encornets géants, de poulpes, de poissons, de crevettes, de crabes et de petits requins. Ils sont présents dans l’ensemble des océans du monde et sont classés comme espèce en voie de disparition au titre de la loi « Endangered Species Act » et considérés comme appauvris au sens de la loi « Marine Mammal Protection Act ».

L'Indonésie, avec une population de 263 millions d'habitants et 54 000 km de côtes, se classe seconde, derrière la Chine, sur la liste des 20 plus gros pollueurs en déchets plastique rejetés dans l'océan, selon une étude menée en 2015. D'après ces recherches, 192 pays côtiers déversent chaque année un total de 8,5 millions de tonnes de déchets plastiques dans les océans.

Plus tôt cette année, la Chine a cessé d’acheter des déchets plastiques au reste du monde, perturbant ainsi l’industrie mondiale du recyclage et déplaçant la crise mondiale des déchets plastiques en Asie du Sud-Est. 

Luhut Binsar Pandjaitan, ministre indonésien des Affaires maritimes, a déclaré à l'Associated Press que la découverte de la baleine devrait contribuer à sensibiliser l'opinion publique aux déchets plastique et à la nécessité de réduire leur utilisation. Il a déclaré que le gouvernement avait pour objectif de réduire de 70 % la consommation de plastique en Indonésie d’ici 2025. Il a exhorté les magasins à cesser de fournir des sacs en plastique aux clients et a lancé un programme éducatif dans les écoles pour sensibiliser les enfants aux problèmes liés aux déchets plastiques.

« Je suis tellement triste d’entendre cela », a-t-il déclaré au Guardian. « Il est possible que de nombreux autres animaux marins soient contaminés par des déchets plastiques, ce qui est très dangereux. »

Il s'agit de la deuxième baleine à s'échouer avec un ventre plein de plastique en quelques mois. En juin dernier, un globicéphale en voie de disparition avait été découvert dans la province méridionale de Songkhla, près de la frontière malaisienne. Les sauveteurs ont œuvré pendant cinq jours pour ranimer le mammifère, sans succès. Juste avant sa mort, la baleine a craché cinq sacs en plastique. Une autopsie a révélé la présence de 80 sacs et autres déchets en plastique dans son estomac, représentant un total de huit kilos.

Cet article fait partie de la campagne Planète ou Plastique ?— fruit de nos efforts pour sensibiliser le grand public aux effets dévastateurs du plastique sur l'environnement.  En savoir plus réduisez votre consommation de plastique, et engagez-vous.
Lire la suite