Espace

Une astronaute bat un nouveau record de temps passé dans l’espace

Peggy Whitson vient de battre le record américain de séjour dans l’espace. Jeudi, 9 novembre

De Brian Clark Howard

Lundi 24 avril 2017, la NASA a annoncé que l'astronaute Peggy Whitson était devenue l'Américaine ayant servi le plus longtemps dans l'espace, dépassant le record de l'astronaute Jeff Williams qui était de 534 jours.

Whitson a passé plusieurs mois à bord de la Station spatiale internationale, lieu qu'elle devrait quitter pour revenir sur Terre en septembre. Alors qu'elle s'apprêtait à rejoindre la station en novembre, à l'âge de 57 ans, Whitson était également devenue la femme la plus âgée à se rendre dans l'espace

Lundi dernier, le président américain Donald Trump a appelé Whitson pour la féliciter. 

« Il s'agit d'un jour très important dans l'histoire glorieuse du vol spatial américain, » a déclaré Trump par liaison vidéo depuis la Maison Blanche. « Vous avez battu le record de durée totale passée dans l'espace par un astronaute américain. C'est un record incroyable à battre. »

Participant à des missions spatiales depuis 2002, l'astronaute Whitson réitère son record de première femme à prendre les commandes de la Station spatiale internationale (ISS).

Le cosmonaute russe Gennady Padalka détient toujours le record international de durée totale passée dans l'espace avec 879 jours.

Whitson a entamé son dernier voyage historique vers les étoiles le 18 novembre dernier lorsqu'elle a décollé du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan, à bord de la fusée Soyouz, avec le cosmonaute Oleg Novitskiy et l'astronaute français Thomas Pesquet ; il s'agissait du troisième voyage de Whitson sur l'ISS.

Whitson détient également le record de la femme ayant cumulé le plus d'heures de sortie dans l'espace et d'activités extravéhiculaires, soit plus de 39 heures. (À Voir : « Comment les femmes gèrent-elles leurs règles… dans l'espace ?)

L'équipage composé de trois membres s'est joint à un autre Américain et deux autres Russes se trouvant déjà à bord. La mission devrait prendre fin en mai, après l'aboutissement d'une série d'investigations scientifiques et de tâches quotidiennes effectuées en orbite autour de la planète.

Née dans l'Iowa et élevée dans une ferme (comme le fictif James T. Kirk de Star Trek), Whitson a obtenu un doctorat en biochimie à l'Université Rice, à Houston. Elle a travaillé pour la NASA dans les domaines de la recherche médicale et biologique puis a assumé les fonctions de professeur dans plusieurs universités du Texas. C'est en 1996 que Whitson a déposé sa candidature pour devenir astronaute.

« Nous sommes prêts pour notre décollage de demain ! » a tweeté Whitson avant d'entamer son vol historique. « All#smiles (#Toutsourire) pour notre conférence de presse du jour à Baïkonour, au Kazakhstan. »

« Ma mère était une institutrice qui adorait l'espace et mon père était ingénieur, » a ajouté Whitson. « J'ai fini par associer les deux. »

Avant le décollage, Whitson a tweeté qu'elle avait été inspirée par une photo spectaculaire représentant la Super Lune de novembre qui s'élevait au-dessus de sa fusée.

Lire la suite