Espace

Une pluie de météores printanière et 6 autres événements cosmiques à voir en mai

Étoiles filantes et éclipses extraterrestres figurent parmi les plus beaux spectacles célestes à voir ce mois-ci. Jeudi, 9 novembre

De Andrew Fazekas

Des étoiles filantes marquent le début d'un mois aux innombrables possibilités de contemplation du ciel, tandis que la Lune ouvre la voie vers les mondes les plus lumineux qui peuplent notre système solaire. Les utilisateurs de petits télescopes auront également le privilège d'apercevoir des éclipses extraterrestres grâce au croisement des lunes de Jupiter derrière la planète géante.

L'heure est venue de ressortir vos jumelles du placard et d'annoter le mois de mai sur votre calendrier !

 

Rencontre entre Régulus et la Lune — 3 mai

Partez à la recherche de la lune gibbeuse croissante lors de son passage à proximité de l'étoile la plus brillante de la constellation du Lion. Vous apercevrez Régulus, étoile aux teintes oscillant du bleu au blanc, à moins d'un degré de la Lune. À l'aide de votre pouce, cachez la lumière aveuglante émanant du disque de la Lune afin de discerner les étoiles dont la disposition particulière forme un point d'interrogation inversé et compose la tête du félin cosmique.

Si seule la rencontre intime entre ces deux objets célestes sera visible depuis une grande partie du globe, les spectateurs situés en Indonésie, en Australie et en Nouvelle-Zélande auront l'honneur d'assister à la brève disparition de Régulus derrière la Lune, un événement plus connu sous le nom d'occultation lunaire. Afin de prendre connaissance des heures d'observation dans les différentes villes du monde, jetez un œil à ce tableau réalisé par l'IOTA (International Occultation Timing Association).

Pic d'activité des Êta aquarides — 5 mai

Des étoiles filantes illumineront le ciel tout au long de la semaine, pendant que la pluie de météores des Êta aquarides battra son plein. La vue la plus spectaculaire aura lieu dans la nuit du 5 au 6 mai. Selon les astronomes, jusqu'à 50 météores par heure pourront être aperçues et zébreront le nord-est dès 22h (heure locale).

Afin de profiter des plus beaux panoramas, sortez à la tombée de la nuit et scrutez le ciel à la recherche de la constellation du Verseau, le porteur d'eau, à l'est. Des météores commenceront alors à irradier depuis cette région du ciel. Même si les conditions d'observation optimales des étoiles filantes nécessitent de s'éloigner des lumières de la ville, vous pourrez certainement apercevoir quelques-unes des météores les plus éclatantes, voire une paire de bolides, même depuis un jardin situé en périphérie de la ville.

Cette pluie d'étoiles filantes doit sa réputation ainsi que sa création aux fragments laissés par la comète de Halley qui passa pour la dernière fois à proximité de la Terre en 1986. Cette illustre comète ne reviendra pas avant 2062 ; cependant, des particules de la taille d'un grain de sable brûlant très haut au-dessus de nos têtes et disséminées par ce visiteur sont aperçues chaque année.

 

Jupiter prend la pose en compagnie de la Lune — 7 mai

Le 7 mai, la plus grande planète du système solaire semblera se blottir contre l'unique satellite naturel de la Terre. La Lune poindra à moins de 2 degrés de la lumineuse planète Jupiter, faisant ainsi une apparition spectaculaire. Elles s'élèveront toutes deux au sud-est dès la tombée de la nuit.

 

Éclipses « joviennes » — 11 mai

Saisissez votre petit télescope et contemplez Ganymède, plus grande lune de Jupiter, se déplacer dans l'ombre de la géante gazeuse. Cette éclipse jovienne se termine à 22h55 (heure de l'Est) lors de l'apparition de Ganymède. Observez ensuite la disparition de la lune glacée voisine Europe tandis qu'elle se glisse derrière Jupiter à 23h45 (heure de l'Est).

 

Saturne rend visite à la Lune — 13 mai

Tard dans la soirée, la lune gibbeuse décroissante fera office de balise très commode pour aider les observateurs à apercevoir Saturne. Peu avant minuit, les oiseaux de nuit pourront entrevoir ce couple céleste s'élevant au sud-est. À l'aube, le duo se couchera au sud-ouest et s'effacera dans le ciel.

Même le plus petit des télescopes qui fait ses armes sur Saturne vous permettra de percevoir les célèbres anneaux qui encerclent la planète géante ainsi que quelques-unes de ses lunes les plus lumineuses, parmi lesquelles Titan et Rhéa. Les spectateurs qui observent à l’œil nu ne seront pas en reste : dans environ un mois, Saturne se montrera plus grande et plus brillante qu'elle ne le sera au cours de l'année dans les cieux terrestres.

 

Mercure en première partie de soirée — 17 mai

Mercure sera idéalement placée pour pouvoir être observée, en particulier pour les spectateurs situés dans l'hémisphère sud, puisqu'elle atteindra sa plus grande élongation ouest perçue depuis la Terre, soit la plus grande distance qui la sépare du Soleil. Peu avant le lever du Soleil, vous pourrez apercevoir au sud-est l'esquisse de cette planète semblable à une étoile à environ 10 degrés, soit approximativement la taille d'un poing.

 

Vénus rencontre la Lune — 22 mai

Levée environ deux heures avant le Soleil, Vénus surplombe actuellement les premières lueurs de l'aube à l'est. La sœur de notre planète a atteint son pic de luminosité tard le mois dernier mais offre toujours une vue magnifique à ceux qui l'observent à l’œil nu. Le 22 mai, la lune descendante séjournera près de Vénus et offrira ainsi l'opportunité d'une photographie à couper le souffle.

Cela vaut également la peine de garder un œil sur Vénus tout au long du mois, afin de constater l'évolution de son aspect. Début mai, la planète prendra l'apparence d'un minuscule croissant de lune soumis à un agrandissement puis d'un orbe à moitié éclairé.

 

Régulus et la Lune — 31 mai

Pour la deuxième fois ce mois-ci, la Lune passera à proximité de l'étoile Régulus aux couleurs bleues et blanches de la constellation du Lion. Pour les spectateurs chanceux situés à l'est du Brésil ainsi qu'au sud et au centre de l'Afrique, la Lune occultera l'étoile. Afin de prendre connaissance des heures d'observation dans les différentes villes du monde, jetez un œil à ce tableau réalisé par l'IOTA.

Lire la suite