Les rendez-vous célestes à ne pas manquer en juin

Au programme des plus beaux spectacles cosmiques de ce mois de juin : des planètes éclatantes et une comète radieuse.jeudi 9 novembre 2017

En juin, la comète Johnson, une gigantesque montagne faite de glace et de roches, se dirige vers le soleil, offrant ainsi un magnifique spectacle aux observateurs. Certains des mondes les plus lumineux qui composent notre système solaire présenteront également de superbes numéros célestes, notamment la planète géante Saturne. Les utilisateurs de petits télescopes pourront profiter des plus beaux panoramas de l'année sur ce monde merveilleux et ses célèbres anneaux.

Dépoussiérez donc vos jumelles et à vos calendriers ! 

 

JUPITER ET LA LUNE — 3 JUIN

Partez à la recherche de la lune gibbeuse ascendante lors de son passage à proximité de Jupiter, plus grande planète du système solaire. Les spectateurs nord-américains seront aux premières loges du point de rencontre le plus proche. Pour les observateurs situés dans la région des États-Unis, la Lune apparaîtra à moins de deux degrés de la lumineuse planète aux teintes d'ivoire : un panorama spectaculaire lorsque le couple planétaire se lèvera au sud-est après la tombée de la nuit.

 

PASSAGE DE LA COMÈTE JOHNSON DEVANT LA TERRE — 5 JUIN

La comète Johnson (C/2015 V2) s'est frayée un chemin jusqu'au système solaire interne pendant une grande partie de l'année. Ce mois signe son passage le plus proche de la Terre, dans un rayon de 120 700 800 kilomètres, avant de graviter autour du Soleil la semaine prochaine. La comète brille actuellement à une magnitude de 7,5, faisant d'elle une cible facilement repérable avec des jumelles. Sa position est également idéale pour les spectateurs situés sous une latitude septentrionale moyenne qui apercevront cette lumineuse tache floue planer dans la constellation du Bouvier, le berger.

Le moment le plus propice à l'observation de la comète est après 4 heures du matin, heure locale, quand le ciel est encore plongé dans l'obscurité. Après le 5 juin, la comète Johnson passera à proximité de l'étoile brillante Arcturus, ce qui permettra de la repérer beaucoup plus facilement. L'éclat de la Lune ascendante compliquera un peu l'observation cette semaine, mais après le 11 juin, les cieux sans lune offriront un contexte plus favorable. 

 

SATURNE PREND LA POSE AVEC LA LUNE — 9 JUIN

Le 9 juin, la deuxième plus grande planète du système solaire semblera se blottir contre l'unique satellite naturel de la Terre. La lune poindra à seulement trois degrés à droite de la planète dorée et le couple se hissera au sud-est, aux alentours de 3h30 du matin, heure locale.

 

SATURNE FAIT SON CINÉMA — 14 JUIN

Saturne donnera sa plus belle prestation de l'année lorsque cette majestueuse planète se trouvera à ce que l'on nomme l'opposition, en d'autres termes le moment où elle sera du côté opposé du soleil dans notre ciel. Non seulement la géante gazeuse sera visible toute la nuit, se levant à l'est au coucher du soleil et se couchant à l'ouest à l'aube, mais elle sera également au point le plus proche de la Terre, à seulement 1 351 848 960 kilomètres.

Dans cette position, Saturne apparaîtra au maximum de sa luminosité et de sa grandeur à travers les petits télescopes. La planète conservera cette position favorable à son observation tout au long du mois de juin ainsi qu'une grande partie du mois de juillet.

Même à l’œil nu, repérer Saturne sera un jeu d'enfant : elle apparaîtra sous la forme d'une étoile dorée éclatante au cœur de la constellation faiblement lumineuse du Serpentaire et s'élèvera depuis l'est à la tombée de la nuit.

Afin d'obtenir les perspectives les plus impressionnantes de Saturne, vous aurez besoin d'un petit télescope à fort grossissement. Le célèbre système d'anneaux de la planète sera dans une position idéale, actuellement incliné jusqu'à 26 degrés vers la Terre pour notre plus grand plaisir d'observateurs. Les spectateurs équipés de télescopes de 15 centimètres et plus devraient apercevoir Titan et Encelade, les grandes lunes de Saturne, sous forme de minuscules points de chaque côté de la planète.

 

LA LUNE REND VISITE À VÉNUS — 20 JUIN

Les spectateurs les plus matinaux prêts à mettre leur réveil une heure avant le lever du soleil auront la chance d'assister à la formation étroite entre le croissant de lune et l'objet céleste le plus lumineux aux allures d'étoile, la planète Vénus. Le couple cosmique s'élèvera sur le ciel matinal à l'est. Le 20 juin, Vénus apparaîtra à moins de huit degrés à gauche de la Lune, puis de l'autre côté de la Lune le matin suivant.

 

SOLSTICE D'ÉTÉ — 21 JUIN

Le solstice tombe officiellement à 6h24 précises le 21 juin et signe le début de l'été dans l'hémisphère Nord ainsi que celui de l'hiver dans l'hémisphère Sud. À cet instant précis, le côté nord de l'axe de la Terre sera plus incliné vers le Soleil ; ce dernier atteindra son point le plus éloigné au nord du ciel terrestre.

 

RÉGULUS ET LA LUNE — 27 JUIN

 

La lune gibbeuse ascendante semblera passer tout près de Régulus, l'étoile aux couleurs bleues et blanches de la constellation du Lion. Les deux objets célestes ne seront qu'à un degré l'un de l'autre, soit l'équivalent de la largeur de votre pouce maintenu à bout de bras. Les heureux observateurs situés dans certaines régions de l'Amérique du sud et à Hawaï pourront même apercevoir l'étoile clignoter brièvement lors de son passage derrière la Lune depuis notre point de vue.

À vos télescopes !

 

Andrew Fazekas, le spécialiste des cieux nocturnes, est l'auteur de Star Trek: The Official Guide to Our Universe et le présentateur des projections Mankind to Mars proposées par NG Live!. Retrouvez-le sur Twitter, Facebook et sur son site web.

Lire la suite