Comment observer les étoiles filantes des Léonides ?

Cette année, une lune sombre créera un décor idéal pour observer la pluie de météores des Léonides.jeudi 16 novembre 2017

Les observateurs du ciel se préparent pour le rugissement du lion céleste, un essaim de météores dont le radiant sera situé dans la constellation du Lion cette semaine.

Les conditions d'observations devraient être idéales en fin de journée le 17 novembre et durant les premières heures du 18 novembre. La lune sera entrée dans son nouveau cycle et de fait présentera à la Terre sa face sombre, laissant les étoiles filantes illuminer le ciel nocturne.

Les observateurs qui s'éloigneront des lumières de la ville pourront apercevoir entre 10 et 25 météores par heure.

Comme les autres pluies de météores annuelles, les Léonides sont causées tous les ans par le passage de la Terre dans la traînée de poussières laissées par une comète sur sa trajectoire autour du soleil, ici Tempel-Tuttle. Ce visiteur de glace extérieur au système solaire a été découvert en 1865 et a été vu pour la dernière foi en 1998.

Quand une comète s'approche du soleil, la glace fond et libère des poussières de la taille de grains de sable qui se déposent comme des grumeaux le long du cycle orbitale de la comète. La Terre vient ensuite se fendre un chemin parmi les débris, en novembre chaque année, faisant brûler certains morceaux de comète dans notre atmosphère, créant ainsi de brillantes météores.

Les Léonides sont connues pour être capricieuses. Tous les 33 ans environ, la pluie de météores des Léonides se transforme en véritable tempête de météores, avec des centaines de combustions par heure.

Durant la dernière grosse tempête en 2002, plus de 3 000 météores ont enflammé le ciel en l'espace d'une heure. Mais ce qui a fait la réputation des Léonides est la pluie de météores de l'année 1833, quand 72 000 étoiles filantes ont été observées en une heure.

Les calculs les plus récents indiquent que la comète Tempel-Tuttle sera à nouveau dans notre proche voisinage en 2031 et 2064. Et si certains d'entre nous ne seront plus là pour observer la forte tempête prévue pour 2099, les astronomes prévoient qu'en de rares occasions des tempêtes plus faibles pourront être observées, lorsque notre planète remontera les traînées de débris laissées par la comète.

Si les experts s'accordent à penser que le lion ne rugira pas bruyamment dans les jours qui viennent, les Léonides valent tout de même la peine de braver le froid de novembre.

 

OÙ OBSERVER LES LÉONIDES ?

Les Léonides sont nommées ainsi parce qu'elles semblent irradier de la constellation du Lion, qui contient plusieurs étoiles brillantes, comme Régulus, le cœur du Lion, et Denebola, sa queue, et s'élève au nord durant les nuits d'automne. Les étoiles filantes sembleront traverser le ciel immense, mais si vous y prêtez attention, vous vous apercevrez qu'elles se dirigent toutes vers la constellation du Lion.

Les observateurs de l'hémisphère nord seront les mieux placés pour admirer l'entièreté du spectacle, mais les observateurs de l'hémisphère sud pourront eux aussi apercevoir des étoiles filantes.

 

QUAND LES OBSERVER ?

Où que vous vous trouviez, le meilleur moment pour les observer sera le début du jour les 17 et 18 novembre prochains, quand la constellation du Lion s'élèvera au plus haut dans le ciel.

Le climax de la pluie d'étoiles filantes sera visible dans le silence de la nuit noire, entre 2 et 4 heures du matin heure locale.

Les Léonides sont le plus souvent des météores très brillantes, dont la traînée de poussière reste longtemps visible. 

 

COMMENT LES OBSERVER ?

Les pluies de météores sont appréciables à l'œil nu, nul besoin de jumelles ou de télescope. Comme les météores peuvent traverser le ciel, il est recommandé de s'allonger sur une chaise longue avec un ami pour observer l'immensité de la nuit en équipe.

Installez-vous dans un coin dénué de pollution lumineuse, et n'oubliez pas de faire un vœu !

 

Andrew Fazekas est l'auteur de Star Trek: The Official Guide to Our Universe. Retrouvez le sur TwitterFacebook et sur son site

Lire la suite