Des astronomes ont filmé la pluie d'étoiles des Êta aquarides

Sous le ciel dégagé du mois de mai, les Êta aquarides ont illuminé l'horizon nocturne.mercredi 16 mai 2018

Des météorites de la comète de Halley volent au-dessus d'une église médiévale
Des météorites de la comète de Halley volent au-dessus d'une église médiévale

La comète de Halley est la plus connue de toutes les comètes. Elle sera visible la prochaine fois en 2061, mais vous pouvez apercevoir un bout de cette fameuse comète chaque année, et ce deux fois par an.

En mai et octobre, des fragments de la comète de Halley pénètrent dans l'atmosphère de la Terre. 

Comme l'explique le site scientifique Earthsky, l'événement de mai est communément désigné comme les Êta aquarides, une pluie d'étoiles filantes dans la constellation du Verseau, associée à la comète de Halley. 

Étant donné que les positions apparentes des étoiles changent tout au long de la nuit, ces météores semblent tous émerger du même point dans le ciel - bien que l'étoile se trouve en réalité beaucoup, beaucoup plus loin.

Le pic d'activité s'est produit cette année vers le 5 mai.

Earthsky note que, parce que ce magnifique spectacle se produit généralement juste avant l'aube, les observateurs situés dans l'hémisphère sud sont aux premières loges. Les nuits y sont plus longues à cette période de l'année, laissant aux spectateurs émerveillés un peu plus de temps avant que le soleil ne chasse la pluie d'étoiles.

Mais cette année, plusieurs observateurs situés dans l'hémisphère nord ont eu la chance de voir plusieurs étoiles filantes.

Ce time-lapse regroupe des centaines de photos en exposition de 25 secondes prises dans la nuit du 5 au 6 mai dernier. L'angle bas choisi se trouve dans le cimetière de St Barbara, une paroisse médiévale encore en usage à Ashton under Hill, en Angleterre.

Ce village du Worcestershire se situe à environ 65 kilomètres de l'université d'Oxford, où Edmond Halley enseignait quand il a publié sa théorie de la période orbitale de la comète, nommée plus tard en son honneur. 

Pour ceux qui auraient manqué la pluie d'étoiles de ce mois-ci, qu'ils se rassurent : la prochaine, appelée Orionides, aura lieu en octobre. 

Lire la suite