Stephen Hawking a rejoint les étoiles

La voix de celui qui avait consacré sa vie à comprendre les trous noirs a été envoyée dans l'espace.

Publication 19 juin 2018 à 11:16 CEST, Mise à jour 5 nov. 2020 à 06:29 CET

Stephen Hawking, astrophysicien théoricien qui est parvenu à trouver un lien entre la gravité et la mécanique quantique, est mort le 14 mars dernier, à l'âge de 76 ans, soit 50 ans de plus que l'âge que les médecins qui en 1963 ont posé le diagnostique de sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Lou Gehrig, n'auraient pu le prédire.

« Peu, s'il en est, ont fait plus pour approfondir notre connaissance de la gravité, de l'espace et du temps », a déclaré l'astrophysicien britannique Martin Rees. Il se souvient d'un jeune homme qui avait du mal à se tenir debout et qui parlait avec beaucoup de difficulté. Personne ne s'attendait à ce qu'il vive suffisamment longtemps pour obtenir son doctorat.

Bien que sa maladie dégénérative l'ait progressivement handicapé et l'ait privé de parole, Hawking a fait plus que survivre. Il est devenu « sans doute le scientifique le plus célèbre du monde », a déclaré Rees, « acclamé pour ses brillantes recherches, pour ses livres [sur l'espace, le temps et le cosmos], et surtout pour son triomphe sur l'adversité. »

En collaboration avec le physicien mathématicien Roger Penrose, Stephen Hawking a montré que la théorie de la relativité générale d'Einstein « impliquait que l'espace et le temps aient pour commencement le Big Bang et pour fin les trous noirs », et que la manière dont l'univers s'était créé avait été complètement déterminé par les lois de la science. »

Stephen Hawking sur le tournage de GENIUS avec Stephen Hawking, série documentaire National Geographic.
Photographie de National Geographic

Au début des années 1970, il a été le premier à montrer qu'un rayonnement s'échappe des trous noirs et que les trous ne sont pas complètement noirs. Sa théorie expliquant ce que l'on a appelé le rayonnement de Hawking a fait de lui une superstar scientifique.

C'était, note Declan Fahy, professeur de communication de l'Université américaine qui étudie les scientifiques comme des célébrités et des intellectuels publics, « une contribution à la cosmologie, champ de recherche depuis devenu le plus attirant de la physique ».

Des années plus tard, Hawking dira que les trous noirs n'ont pas de points de non-retour, et que l'un des objets les plus mystérieux de l'espace ne sont sans doute pas ceux que l'on croit.

Hawking est devenu une célébrité internationale en 1988 lorsque son livre, Une brève histoire du temps, a été publié. Ce guide profane de l'univers qui explique les mathématiques complexes et les concepts en termes non-scientifiques a été vendu à plus de dix millions d'exemplaires et a parfait sa renommée auprès du grand public.

Dans les années qui ont suivi, Stephen Hawking est apparu dans une série de films et d'émissions de télévision, dont une série documentaire en six parties produite par National Geographic, Genius with Stephen Hawking. Il a joué son propre hologramme dans Star Trek: The Next Generation, et est régulièrement apparu dans les Simpsons et The Big Bang Theory.

 

EN ROUTE VERS LES ÉTOILES

Stephen Hawking a été incinéré et ses cendres ont été enterrées vendredi 15 juin dernier dans l’Abbaye de Westminster aux côtés d’autres figures scientifiques majeures comme Charles Darwin et Isaac Newton.

Simultanément à la mise en terre de ses cendres à Westminster, l’Agence Spatiale Européenne (ESA) participait à l’hommage en envoyant une version synthétisée de la voix du Professeur Hawking dans le trou noir 1A 0620-00 depuis sa base de Cebreros, en Espagne. L’enregistrement de la voix a été mis en musique pour l’occasion par le musicien et compositeur grec Vangelis, notamment connu pour être à l’origine de la bande-originale de Blade Runner.

Par l’envoi de sa voix dans ce trou noir, le plus proche de la Terre, l'ambition de l'ESA était d’immortaliser les travaux de ce passionné de cosmologie : « C’est un beau geste, symbolique, qui crée un lien entre la présence de notre père sur cette planète, son vœu d’aller dans l’espace et ses travaux d’exploration de l’univers » a déclaré sa fille, Lucy Hawking.

Lire la suite

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2017 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.