Espace

Les rendez-vous célestes à ne pas manquer en février

Une pluie de météores du sud et une vue imprenable sur Mercure : découvrez les événements cosmiques qui vous attendent en février.lundi 4 février 2019

Vue rapprochée de Mercure, qui s'apprête à donner son meilleur spectacle de l'année en février.
Vue rapprochée de Mercure, qui s'apprête à donner son meilleur spectacle de l'année en février.

Alors que le mercure continue de baisser pour les observateurs du ciel de l'hémisphère nord, le mois de février nous invitera à nous aventurer dans la nuit noire pour admirer le ciel. Nous pourrons notamment observer la plus belle représentation de l'année 2019 de Mercure, une superbe super-lune et une série de rendez-vous planétaires. Les spectateurs de l'hémisphère sud pourront assister à tous ces spectacles célestes et jouiront même d'un petit bonus : une éblouissante pluie de météores.

Dépoussiérez vos jumelles et sortez votre calendrier !

 

VÉNUS ET LES JOYAUX CÉLESTES — 4 FÉVRIER

Une Vénus lumineuse aidera les observateurs du ciel à distinguer deux célèbres nébuleuses le 4 février.
Une Vénus lumineuse aidera les observateurs du ciel à distinguer deux célèbres nébuleuses le 4 février.

Cette nuit-là, Vénus passera devant deux des plus beaux nuages ​​cosmiques de gaz et de poussière, les nébuleuses Trifide et du Lagon. La meilleure manière de voir ces habitants des profondeurs célestes est de les traquer pendant que votre ciel est sombre, au moins une heure avant le lever du soleil.

Réglez vos jumelles sur Vénus, suspendue dans le ciel oriental, et dans le même champ de vision, partez au sud de la planète à la recherche de deux taches de lumière fantômes grises. Celle qui apparaît le plus près de Vénus est la Nébuleuse Trifide, une grande productrice d'étoiles située à environ 5 200 années-lumière. L’objet le plus éloigné est la nébuleuse du Lagon, située à 4 300 années-lumière.

 

PIC DE L'ALPHA DU CENTAURE — 7 FÉVRIER

La pluie de météores Alpha-Centaurides semblera rayonner près du système étoilé de l'Alpha du Centaure.
La pluie de météores Alpha-Centaurides semblera rayonner près du système étoilé de l'Alpha du Centaure.

Les observateurs du ciel de l'hémisphère sud pourront voir une modeste pluie de météores cette nuit-là. Connu sous le nom annuel d'alpha-Centaurides, cette pluie n’est généralement que discrète, avec une demi-douzaine d’étoiles filantes par heure. Cependant, ces taux peuvent augmenter sporadiquement pour atteindre environ 25 météores par heure. Le seul moyen d'en avoir le cœur net est de sortir pendant la nuit et de lever les yeux au ciel.

Les météores semblent rayonner autour du système d'étoiles Alpha du Centaure, qui parcourra presque au-dessus de nos têtes le ciel nocturne de cette période de l'année. Les météores devraient commencer à tomber après le crépuscule et avant l'aube le lendemain.

 

LA LUNE A RENDEZ-VOUS AVEC MARS — 10 FÉVRIER

Recherchez la planète rouge perchée près du croissant de lune le 10 février.
Recherchez la planète rouge perchée près du croissant de lune le 10 février.

Le 10, tournez la tête vers le ciel du sud-ouest, environ 45 minutes après le coucher du soleil, pour voir le croissant de lune gagner en luminosité, surmonté de la brillante Mars toute de rouge vêtue.

 

MARS ET URANUS — 12 FÉVRIER

Mars toute de rouge vêtue et Uranus dans son manteau bleu-vert s'accorderont en couleurs le 12 février.
Mars toute de rouge vêtue et Uranus dans son manteau bleu-vert s'accorderont en couleurs le 12 février.

Dès que l'obscurité tombera le 12 février, repérez Mars suspendue à mi-chemin dans le ciel du soir au sud-ouest. La planète rouge servira de guide pour les téléspectateurs souhaitant traquer la septième planète en partant du Soleil : Uranus.

Ce couple planétaire se rapprochera rapidement dans les semaines à venir. Cette nuit-là, ils s'approcheront au plus près et ne seront séparés que d'un degré, égal à la largeur de votre pouce tendu à bout de bras. Mais ne laissez pas leur apparente proximité vous tromper : en moyenne, Mars se trouve à 140 millions de kilomètres de la Terre, alors qu'Uranus est à 1,8 milliard de kilomètres de distance.

Tandis que le géant vert est techniquement une planète visible à l'œil nu dans un ciel très sombre, le meilleur moyen pour le repérer sera d'utiliser des jumelles ou de petits télescopes. Recherchez un petit disque bleu-vert en bas à gauche de la couleur orange vif de la planète Mars. La différence de couleur est nette et impressionnante.

 

VENUS SALUE SATURNE — 18 FÉVRIER

Deux des plus brillantes planètes, Vénus et Saturne, seront particulièrement proches dans le ciel le 18 février.
Deux des plus brillantes planètes, Vénus et Saturne, seront particulièrement proches dans le ciel le 18 février.

Les lève-tôt assisteront à un spectacle singulier cette nuit-là, alors que Saturne et Vénus uniront leurs forces pour une rencontre rapprochée sensationnelle dans les cieux matinaux. Vous remarquerez peut-être que le duo dynamique se rapprochera dans le ciel oriental environ une heure avant le lever du soleil local. Le 18, ils atteindront leur conjonction la plus étroite et ne seront séparés que d'un degré. Vénus sera la plus brillante des deux, surclassant Saturne d'un facteur 80.

 

LE TEMPS DE LA SUPER-LUNE — 19 FÉVRIER

Lorsque la Lune atteindra officiellement sa phase complète le 19 février, elle se trouvera également particulièrement proche de la Terre, offrant ce que l’on appelle désormais une super-lune.

Parce que l'orbite de la Lune est en forme d'œuf, il y a des moments où elle se trouve au périgée, à sa plus courte distance de la Terre, ou à l'apogée, à sa plus grande distance. Si la phase de pleine lune se produit en même temps qu'un périgée particulièrement proche, nous observons une orbe lunaire légèrement plus grande et plus brillante.

La différence de taille entre une super-lune et une pleine lune moyenne est négligeable, et cette super lune ne sera que d'environ 13 % plus brillante et plus grande. Mais rien de plus magique que de regarder cette orbe géante se lever à l'est après le coucher du soleil, alors ne la manquez pas.

 

LUMIÈRES ZODIACALES — 21 FÉVRIER

Environ une heure après le coucher du soleil et pendant les deux semaines qui suivront, les fervents observateurs du ciel de l'hémisphère nord pourront traquer l'un des phénomènes astronomiques les plus insaisissables : la lumière zodiacale.

Ce faisceau de lumière en forme de pyramide est facilement confondu avec les lumières d'une ville lointaine située juste au-dessus de l'horizon sombre. Mais cette lumière est encore plus éthérée ; elle est causée par la lumière solaire réfléchie par la poussière cosmique suspendue entre les planètes. Le meilleur moment pour assister à ce spectacle spectral est environ une heure après le coucher du soleil, en regardant vers l’horizon occidental depuis les campagnes préservées de toute pollution lumineuse.

 

LE SPECTACLE MERCURIEN — 26 FÉVRIER

Mercure sera au plus loin du soleil et donc plus facile à repérer dans le ciel du soir le 26 février.
Mercure sera au plus loin du soleil et donc plus facile à repérer dans le ciel du soir le 26 février.

Environ 30 minutes après le coucher du soleil, Mercure paraîtra à son apogée à l'ouest, à l'abri de la lumière du crépuscule. Cherchez la petite planète qui apparaîtra comme une étoile visible et faible à environ 11 degrés au-dessus de votre horizon local, soit un peu plus que la largeur de votre main tendue.

Positionnez même un petit télescope sur ce point de lumière, et Mercure vous dévoilera son disque à moitié illuminé, apparaissant comme une version miniature du quart de lune à travers l'oculaire.

 

LA LUNE A RENDEZ-VOUS AVEC JUPITER —27 FÉVRIER 

La brillante Jupiter sera blottie tout près de la Lune le 27 février.
La brillante Jupiter sera blottie tout près de la Lune le 27 février.

Une rencontre théâtrale se profile entre la Lune décroissante et Jupiter à l'aube du 27 février. La géante gazeuse semblera être suspendue juste au-dessous de la lune dans le ciel du sud, offrant ainsi l'occasion de prendre des photos époustouflante. N'oubliez pas de pointer votre télescope sur Jupiter si vous le pouvez, car ses anneaux et sa suite de lunes ne manqueront pas de vous plaire.

À vos télescopes !

Andrew Fazekas est l'auteur de Star Trek: The Official Guide to Our Universe. Retrouvez le sur Twitter et Facebook

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite