Ni étoile, ni planète : WISE J153429.75, la naine brune qui intrigue les scientifiques

Sa découverte pourrait être un heureux hasard : elle pourrait permettre de prouver que les naines brunes anciennes existent bel et bien.

De Mehdi Benmakhlouf
Publication 10 sept. 2021, 11:40 CEST
Cette illustration d'artiste montre "L'Accident", une naine brune âgée de 10 à 13 milliards d'années.

Cette illustration d'artiste montre "L'Accident", une naine brune âgée de 10 à 13 milliards d'années.

PHOTOGRAPHIE DE NASA, JPL Cal-tech

Cet énigmatique objet céleste nommé WISE J153429.75 a récemment été présenté dans The Astrophysical Journal Letters puis dans une étude partagée par la Nasa. En novembre 2018, cette naine brune est d’abord observée par Dan Caselden, un scientifique « amateur » qui effectuait des recherches parmi les images du télescope spatial WISE - Wide-field Infrated Survey Explorer pour l’Explorateur à grand champ pour l’étude dans l’infrarouge.

Le scientifique observe alors un objet céleste qui se déplace à une vitesse vertigineuse à 50 années-lumière de la Terre. Depuis, les astronomes restent intrigués par le mystère entourant cette naine brune.

Les astrophysiciens s’accordent pour dire que « L’Accident » pourrait avoir entre 10 et 13 milliards d’années, au moins le double de l’âge des autres naines brunes connues.

Si cet objet intéresse autant les spécialistes, c’est parce que les naines brunes conservent leur part de mystère. Concernant « L’Accident », les astronomes considèrent qu’il ne s’agit ni d’une étoile au fonctionnement classique ni d’une planète. Il s’agirait d’une étoile « défaillante » qui manque de volume pour entamer la fission nucléaire en son cœur. Ce « petit » objet froid ne brille pas intensément et apparait magenta à l’œil humain. En revanche, les naines brunes pourraient participer à la compréhension de la formation de ces deux objets célestes.

COMPRENDRE : Les étoiles

En temps normal, plus une naine brune prend de l’âge, plus sa luminosité baisse mais cette naine brune semble être l'exception qui confirme la règle, elle apparaît très sombre et froide sur certaines longueurs d’ondes mais également très lumineuse sur d’autres.

Les naines brunes se forment comme des étoiles à partir d’un nuage de gaz mais n’ont pas une taille suffisante pour fonctionner comme telle. De fait, les naines brunes ne sont pas suffisamment massives pour procéder à la nucléosynthèse stellaire, le processus qui fait briller les étoiles.

Dans une étoile dite « classique », les atomes d’hydrogènes et d’hélium dégagent de l’énergie en s’associant et créent d’autres éléments atomiques. Chez les naines brunes, ce processus engendre beaucoup moins d’énergie et la lumière des naines brunes est beaucoup plus faible.

Les chercheurs estiment qu’il s’agirait d’une des premières naines brunes à se former dans notre galaxie, qui aurait été créée avant que la Voie lactée ne soit entièrement enrichie en métaux.

Lire la suite

Vous aimerez aussi

Espace
Découverte d’une exoplanète de la taille de Neptune avec une atmosphère riche en eau
Espace
‘Oumuamua serait le vestige d’une planète désintégrée
Espace
Olivier Guyon, l'astronome chercheur d'exoplanètes
Espace
Découverte : l'exoplanète Kepler 107c serait née d'une "collision géante"
Espace
Comprendre : Mars

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2021 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.